webleads-tracker


Renault Sandouville: pas de réouverture avant le 22 mai selon les syndicats

Constructeurs

L'usine Renault de Sandouville (Seine-maritime), fermée lundi sur décision de justice en raison d'une protection jugée insuffisante contre le Covid-19, ne rouvrira pas avant le 22 mai, a-t-on appris mardi de sources syndicales concordantes.

"Dans le meilleur des cas, ça peut reprendre le vendredi 22", après deux CSE jeudi et mercredi 20 mai consacrés aux modalités sanitaires liées au Covid-19, a indiqué à l'AFP Gilles Henri, délégué CFE-CGC de l'usine qui emploie plus de 1.800 salariés. Un point de vue partagé par Fabien Gloaguen, délégué FO, deuxième syndicat de l'usine après la CGT.

Gérard Le Corre de la CGT de Seine-maritime pense lui qu'elle ne rouvrira pas avant le lundi 25.

Le tribunal judiciaire du Havre, saisi par la CGT, a condamné jeudi dernier Renault "à suspendre la reprise de la production" à Sandouville, "cette reprise ne permettant pas d'assurer la santé et la sécurité des travailleurs de l'usine face au risque lié au Covid-19".

Lors du CSE du 20 mai, les échanges devraient porter sur les risques potentiels encourus par les salariés. "Est-ce que la direction aura fait correctement son évaluation des risques, c'est sûrement ça qu'il y a de plus compliqué et est-ce qu'ils auront fait toutes les inspections préalables communes avec toutes les sociétés sous-traitantes", estime Gérard Le Corre.

L'usine de Sandouville avait stoppé sa production le 16 mars à cause de l'épidémie, avant de la reprendre partiellement le 28 avril.

Interrogée par l'AFP la direction de Renault a confirmé la tenue d'un CSE jeudi et réitéré son souhait de "faire appel de la décision de justice".

"Les gens veulent reprendre", a affirmé mardi le délégué FO. Selon FO et CFE-CGC, 700 intérimaires devaient travailler dans cette usine la semaine du 18 mai.

De son côté le député PCF Jean-Paul Lecoq a vivement critiqué Bruno Le Maire qui a jugé lundi la décision de justice du Havre "mauvaise" pour l'industrie automobile.

Le "priorité absolue à la santé est visiblement oubliée par le ministre de l'Économie qui se permet de contester une décision de justice", écrit dans un communiqué le député PCF, candidat à la mairie du Havre face à Edouard Philippe. "C'est lamentable", ajoute-t-il.

L'usine de Sandouville a produit 132.231 véhicules en 2019, essentiellement des véhicules utilitaires Renault Trafic.

clc-aro-lg/mas/cbn

© 2020AFP