webleads-tracker


Record de ventes aux entreprises en 2018: + 2,1% (OVE)

Services

Et de trois. Pour la troisième année consécutive et avec un jour ouvré de plus (252 contre 251 en 2017), le marché du véhicule d’entreprise affiche un bilan record en 2018, avec 818 648 VP et VUL immatriculés, soit une progression de 2,1 %. Pour rappel, le marché entreprise suivi par l’OVE inclut les administrations, les loueurs longue durée et les sociétés hors automobiles.

La croissance du marché s’est toutefois construite sur la première partie de l’année, soit avant l’entrée en vigueur de la nouvelle norme d’homologation WLTP. Fin août, le marché entreprise était en effet en croissance de 6,2 %. Le dernier trimestre s’est révélé beaucoup plus compliqué, avec des immatriculations en repli de -12 % en septembre ou -4,4 % en novembre et décembre.

Contrairement aux années précédentes, où un segment tirait plus la croissance que l’autre, la hausse du marché s‘est réalisée en 2018 à la fois sur les VP (+2 % à 476 269 unités) et sur les VUL (+2,3 % à 342 379 unités).

Voici les 5 chiffres qui caractérisent le marché du véhicule d’entreprise en 2018 :

• -5,2 % : C’est la baisse des immatriculations de VP et de VUL diesel en 2018. C’est la première véritable année de repli pour cette motorisation autrefois « reine » dans les parcs d’entreprise. Avec 642 803 VP et VUL immatriculés tout au long de l’année, la part de marché du diesel tombe à 78,5 %. Soit 6 points de moins qu’en 2017.

• 16 % : C’est la part de marché de l’essence à fin 2018 dans les parcs d’entreprise. Soit 4,5 points de plus qu’à fin 2017. Un résultat obtenu grâce à des immatriculations en progression de 42,2 %, tant en VP qu’en VUL, avec 131 212 unités. Sur le seul segment des VP, la part de marché de l’essence s’établit à la fin de l’année à 24,7 %.

• 17 130 : C’est le nombre de véhicules électriques (VP + VUL) immatriculés en 2018 dans les parcs automobiles d’entreprise. Ce chiffre est en hausse de 45 % sur un an et marque une nette accélération du mouvement puisqu’en 2017, la hausse totale était de 25 %. La part de marché de cette énergie franchit pour la première fois le cap des 2% en entreprise.

• 41,1 % : C’est la croissance des immatriculations de VP et de VUL hybrides en 2018 en entreprise. Un bon résultat qui représente 26 475 unités et qui montre une belle accélération par rapport à 2017, où la croissance n’était que de 23 %. La part de marché des hybrides ressort ainsi à plus de 3,2 %, encore tirée par les hybrides simples (47,8 % à 19 307 unités) plutôt que les rechargeables (25,8 % à 7 168 unités).

• 93,51 % : C’est la part de marché du diesel sur le segment des VUL en 2018. Avec 320 156 immatriculations, le diesel reste sans concurrent et ne laisse que des miettes aux autres énergies (13 477 unités pour l’essence ; 7 205 pour l’électrique ou 756 pour les hybrides).