webleads-tracker


PSA: Citroën sur la route des Indes et d'autres pays émergents

Constructeurs

Le constructeur automobile PSA cherche à réduire sa dépendance à l'Europe et va implanter Citroën en Inde avec une nouvelle gamme de produits adaptée à la clientèle locale, qui pourrait conquérir aussi d'autres marchés émergents.

L'annonce avait été faite fin février par le patron de PSA Carlos Tavares lors de l'annonce de résultats annuels record pour 2018. Elle a été confirmée mercredi lors d'une conférence de presse à Chennai (Etat du Tamil Nadu, sud-est de l'Inde).

Citroën se lance en Inde, pays de 1,3 milliard d'habitants au potentiel de croissance important car sous équipé en automobiles.

Le premier véhicule sera commercialisé dès l'an prochain. Il s'agira du nouveau SUV (4x4 de loisirs) C5 Aircross, qui vient d'être lancé en Europe, a annoncé Linda Jackson, directrice générale de la marque du groupe PSA (qui compte aussi Peugeot, DS, Opel et Vauxhall). Son rôle sera de "construire l'image" de Citroën dans le pays, a-t-elle expliqué.

Ses ventes devraient rester très limitées. Mais le coeur du projet indien se trouve dans une gamme de nouveaux modèles développés et produits localement, dénommée programme "C Cubed". Les responsables de PSA n'ont pas donné de détails sur la nature de ces véhicules qui seront lancés au rythme de un par an à partir de 2021.

Le groupe prévoit "une capacité de production d'environ 100.000 unités par an dans un premier temps", a précisé Emmanuel Delay, directeur de la région Inde Pacifique pour PSA. "Nous verrons ensuite si nous avons besoin d'aller au delà", a-t-il ajouté.

Il a souligné que 95% de la valeur des véhicules serait fabriquée localement, grâce notamment à deux usines détenues conjointement avec le partenaire indien CK Birlan, une nécessité pour baisser les coûts au niveau du pouvoir d'achat local.

"Notre ambition est d'atteindre environ 2%" de part de marché, a-t-il dit.

Dans ce domaine, son concurrent Renault s'est montré précurseur puisqu'il s'est lancé dans "l'ultra low cost" en Inde, avec la petite citadine Kwid, vendue depuis 2015 à partir de 3.500 euros et dont 275.000 unités ont été écoulées depuis le lancement.

Le marché automobile indien a représenté l'an dernier 3,4 millions de voitures particulières neuves. Selon PSA, il devrait croître de 8% par an en moyenne dans les années à venir, soit un potentiel de plus de 6 millions de véhicules d'ici 2025. Le taux d'équipement de l'Inde est de seulement 40 voitures pour 1.000 habitants.

 

Production à bas coûts

Mais l'ambition du groupe avec "C Cubed" va au-delà du seul marché indien. "+C Cubed+ est très orienté vers les pays émergents. Si nous rencontrons le succès, nous déploierons ces véhicules dans d'autres régions et même éventuellement sous d'autres marques", a expliqué Carlos Tavares, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

"Nous avons l'intention de complètement tirer profit de l'Inde en tant que pays aux meilleurs coûts et d'intégrer l'Inde dans notre dispositif mondial de production et de recherche et développement", a-t-il déclaré à Chennai.

"L'Inde a un potentiel de croissance très important. Au moment où les marchés matures plafonnent, il faut trouver les relais de croissance ailleurs", souligne Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile.

"L'Inde avec son faible taux de motorisation présente un potentiel intéressant. Cela reste cependant un marché de petites voitures avec une clientèle qui n'a pas des moyens très élevés".

PSA, deuxième constructeur en Europe derrière le groupe Volkswagen, avec 17% de part de marché, est devenu très dépendant du marché du Vieux Continent, où il écoule environ 90% de ses volumes.

A l'international, le groupe est victime de l'écroulement de ses ventes en Chine, depuis deux ans, et de la sortie du marché iranien l'an dernier sous la pression des sanctions américaines. Le rachat d'Opel/Vauxhall à l'été 2017 a parallèlement considérablement accru ses ventes européennes.

"Nous reconnaissons que nous sommes très, voire trop, dépendants de l'Europe", a déclaré mercredi le patron de PSA, Carlos Tavares. Il avait annoncé fin février le projet d'implanter Peugeot en Amérique du Nord, Citroën en Inde et Opel en Russie.

PSA espère augmenter de 50% ses ventes hors Europe d'ici à 2021.

aro/ef/az

© 2019AFP