webleads-tracker


Prime à la conversion: une solution "clé en main" pour tous à l'étude

Services

La nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne a souligné que la prime à la conversion des véhicules rencontrait "un très grand succès" et annoncé travailler à "une solution clé en main" pour que tous les Français puissent l'utiliser.

"Cette prime (...) a un succès plus important que ce qu'on avait espéré. C'est une bonne nouvelle à la fois pour l'écologie et pour le budget des ménages", a déclaré Mme Borne, jeudi sur RTL, au lendemain du décret mettant en place de nouveaux critères d'éligibilité au 1er août.

Ce texte prévoit notamment d'exclure du dispositif l'achat de véhicules de plus de 60.000 euros et stipule que les véhicules acquis devront afficher des émissions de CO2 inférieures à 117 grammes par kilomètre (-5 g).

Les véhicules classés en vignette Crit'air 2 et immatriculés avant le 1er septembre 2019 ne seront plus du tout éligibles à cette prime, excluant donc tous les diesel immatriculés avant cette date.

"On est exactement dans l'objectif de cette prime: sortir beaucoup de voitures qui polluent, permettre aux Français d'acheter des véhicules qui polluent, qui consomment moins", a estimé la ministre jeudi.

Mais "on peut ajuster les critères quand on voit (...) un certain nombre d'effets qu'on n'a pas prévu", a-t-elle justifié, expliquant que les critères étaient ajustés "pour être vraiment sur le coeur de la cible, permettre à tous les Français d'avoir un véhicule qui consomme moins et qui pollue moins".

"C'est important de profiter de cette dynamique pour être plus exigeants sur les critères, par exemple pour supprimer les cas aberrants", a-t-elle expliqué.

Disant ne pas vouloir "laisser des Français sans solution", notamment ceux qui n'ont pas accès au crédit, elle a assuré que l'"on est en train d'y travailler, pour une solution clé en main, pour que tous les Français puissent passer à des véhicules plus propres", a-t-elle indiqué.

La ministre a rappelé que l'objectif de 500.000 primes dans le quinquennat était passé à 1 million.

"On est déjà à 250.000 primes depuis le début de l'année après les 300.000 attribuées en 2018", a-t-elle dit.

Mme Borne a aussi souhaité "rassurer" les concessionnaires automobiles et les Français qui ont déjà déposé des demandes: les dossiers "vont être instruits et la prime sera bien délivrée si on est dans les critères".

sbo/tq/spi

© 2019AFP