webleads-tracker


Point S: après l'Amérique du nord, l'Asie !

Réparateurs

L'enseigne française de centres auto Point S, en plein développement à l'international, vise une implantation en Asie dans les prochains mois après s'être installée en Amérique du nord, a indiqué vendredi son directeur général à l'AFP.

Voir aussi "Point S: 19 nouveaux points de vente en France"

A l'origine exclusivement tourné vers le pneu, ce réseau d'adhérents indépendants s'est diversifié en 2007 dans l'entretien rapide, qui représente désormais 30% de son activité en France, selon Christophe Rollet.

Point S, qui fédère quelque 450 établissements dans l'hexagone, en vise 480 d'ici à la fin de l'année. Le chiffre d'affaires du réseau français a atteint 415 millions d'euros en 2014 et sa rentabilité moyenne est de 5%, a précisé M. Rollet.

Parallèlement, via entre autres des accords de franchise, Point S est présent dans 27 autres pays dont 24 en Europe, pour un total de 3.300 points de vente. Mille d'entre eux se partagent entre les Etats-Unis et le Canada, tandis que 40 se trouvent en Afrique du Sud.

A la recherche de nouveaux marchés, Point S "se penche sur l'Asie depuis le début de cette année. On est en recherche sur différents pays", selon son dirigeant.

L'entreprise ne pense pas s'attaquer dans l'immédiat aux grands pays automobiles de la région comme la Chine et le Japon, mais la Thaïlande figure parmi les possibilités à court terme, selon lui.

En France, le marché de l'entretien des voitures, qui avait pâti de la crise, reprend des couleurs depuis le début de l'année 2015, selon M. Rollet.

Avec davantage de pouvoir d'achat libéré par la baisse des prix des carburants, "c'est normal que l'on voie les clients se préoccuper à nouveau de leurs voitures", a confié le patron de Point S, enseigne en concurrence avec d'autres grands noms du secteur tels que Norauto (groupe Mobivia), Feu Vert, Euromaster (Michelin) ou encore les vendeurs sur internet comme Allopneus.

tq/fpo/cj

© 2015AFP