webleads-tracker


Plastic Omnium vend sa division environnement pour 220 M EUR

Equipementiers

L'équipementier français Plastic Omnium a annoncé mardi avoir finalisé la vente de sa division historique "environnement" au consortium Latour Capital/Bpifrance (Banque publique d'investissement) pour une valeur d'entreprise de 220 millions d'euros.

Le groupe avait fait connaître en septembre 2017 son intention de se concentrer sur ses activités automobiles et de vendre sa division environnement, qui commercialise notamment des conteneurs à ordures ménagères et ne représentait plus qu'une part marginale de son activité.

En juillet dernier, il avait précisé le nom de l'acquéreur et évoqué un bouclage de l'opération d'ici à la fin de l'année, mais sans donner de montant.

Plus connue du grand public que l'activité d'équipementier automobile, la branche environnement est aussi l'activité historique du groupe Plastic Omnium, qui se revendique "leader européen de la conteneurisation des déchets".

Mais ses quelque 340 millions d'euros de chiffre d'affaires ne représentaient plus que 4% de l'activité totale du groupe.

Latour Capital est une société d'investissement gérant plus de 400 millions d'euros à travers deux fonds. Elle affirme viser le développement de PME à fort potentiel. Née en 2011, elle compte notamment Alain Madelin, ancien ministre de l'Economie et des Finances, parmi ses cofondateurs.

L'activité environnement, "rentable et génératrice de trésorerie" selon Plastic Omnium, compte six usines en France, en Allemagne et en Espagne, un centre de recherche et développement et de services clients à Saint-Priest, près de Lyon, ainsi qu'un réseau d'agences et de points service pour ses 8.000 clients (villes, collectivités locales et entreprises). Elle emploie 1.800 personnes dans 12 pays.

Plastic Omnium, qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires en hausse de 15,4% à 8 milliards d'euros et affiché une marge opérationnelle à 9,5%, veut désormais poursuivre "sa stratégie d'innovation et de croissance rentable dans la mobilité durable", a indiqué le groupe mardi dans un communiqué.

Pour l'exercice en cours, il prévoit un résultat net "en forte progression", un résultat opérationnel comparable à celui de 2017 (615 millions d'euros) et un chiffre d'affaires en hausse d'au moins 5% à 8,9 milliards d'euros.

tq/sch/az

© 2018AFP