webleads-tracker


Pénuries : production suspendue chez Renault Douai et Maubeuge

Constructeurs

La production a été suspendue jeudi pour trois jours sur les sites Renault de Douai et Maubeuge, et le sera également toute la semaine du 17 octobre, en raison d'une pénurie persistante de semi-conducteurs, a-t-on appris jeudi auprès des syndicats.

Selon Force ouvrière, l'arrêt total d'une semaine concernera également le site de Ruitz (Pas-de-Calais).

La direction avait annoncé il y a quelques jours "en CSE extraordinaire" des mises à l'arrêt à Douai et Maubeuge "ce jeudi, vendredi et lundi", a déclaré à l'AFP Vincent Delobel, délégué syndical central de FO pour les trois sites.

Mais elle a ajouté, lors d'une réunion jeudi matin, que "les trois sites de Douai, Maubeuge et Ruitz" seraient aussi arrêtés du 17 au 23 octobre, a-t-il ajouté.

"Il y a également un doute" concernant la semaine du 8 octobre pour le site de Douai, a-t-il poursuivi.

"On subit une nouvelle fois des problématiques d'approvisionnement de semi-conducteurs, malgré des commandes au rendez-vous", a détaillé le délégué FO.

Contacté par l'AFP, Renault n'avait pas donné suite jeudi soir.

Selon le site de Renault, les trois sites comptaient en décembre dernier plus de 4.200 salariés au total, dont environ 2.300 à Douai, 1.530 à Maubeuge et 360 à Ruitz.

Le délégué syndical central de la CFTC, Yannick Charlesege, a confirmé l'information de FO "au moins pour les sites de Maubeuge et Douai", sans pouvoir se prononcer sur celui de Ruitz. "Quelques personnes dans les bureaux travaillent, mais la production ne tourne pas", a-t-il affirmé.

Le délégué CGT à Douai, David Dubois, a lui aussi confirmé les arrêts à Douai et Maubeuge, soulignant qu'il n'y aurait "pas de perte de salaire en vertu d'un accord" passé pendant l'épidémie de Covid-19. Mais les intérimaires, selon leurs entreprises, ne sont pas logés à la même enseigne, a-t-il précisé, évoquant aussi un "fort impact" sur les sous-traitants.

Plusieurs usines du groupe ont déjà dû fermer pendant quelques jours ces derniers mois faute de semi-conducteurs.

Ces puces électroniques essentiellement fabriquées en Asie, font défaut depuis le printemps 2021.

eva/zap/bt

© 2022AFP