webleads-tracker


Nissan accélère sa chaîne de montage avec les solutions d'impression 3D de BCN3D (+ vidéo)

Constructeurs, Services

BCN3D, l'un des principaux fabricants espagnols de solutions d'impression 3D, a annoncé aujourd'hui comment le fabricant de l’automobile Nissan améliore sa production grâce à la technologie d’impression 3D de BCN3D. Après avoir intégré avec succès l'impression 3D à son processus de production dans son usine de Barcelone, le géant de l'automobile Nissan dispose désormais de la capacité avérée d'étendre son utilisation de la technologie en France et pour l’industrie automobile mondiale...

A digital walkthrough of the Nissan assembly line -3D printed tools, jigs and fixtures
A digital walkthrough of the Nissan assembly line -3D printed tools, jigs and fixtures

Le constructeur automobile a utilisé la technologie 3D FFF (fabrication de filaments fondus) de BCN3D - un leader mondial dans le développement et la fabrication de solutions de bureau 3D intégrées - pour créer des outils, des gabarits et des fixations pour sa ligne de fabrication en Espagne et les économies de temps et de coûts ont été si impressionnantes qu'il pourrait bientôt l'étendre à d'autres sites de fabrication.

Jusqu'à présent, 700 pièces ont été créées, dont certaines ne coûtent que 3,45 euros à fabriquer.

Auparavant, Nissan sous-traitait l'ensemble de ses prototypes et gabarits à des fournisseurs mécaniques qui utilisaient des méthodes de fabrication traditionnelles, telles que la CNC et le perçage. Bien que la qualité du produit fini soit bonne, les délais étaient longs et peu flexibles et les coûts élevés. Même des outils simples pouvaient coûter dans les 400 € pour l'usinage. En imprimant certaines de ces pièces en interne à l'aide d'imprimantes 3D, Nissan a réduit le temps de conception, d'affinage et de production des pièces d'une semaine à un seul jour et a diminué les coûts de 95 %.

La fabrication additive, ou impression 3D, est de plus en plus populaire dans le secteur automobile, car elle aide les fabricants à raccourcir les cycles de développement et à mettre les véhicules en production plus rapidement. L'impression 3D permet également de réduire considérablement les délais de production des composants sans en compromettre la qualité.

Le laboratoire de fabrication additive de Nissan est équipé d'une ferme de quatre imprimantes BCN3D, qui offrent une fiabilité éprouvée et sont capables de fonctionner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour respecter le calendrier de production intense de Nissan. Les imprimantes intègrent un système de double extrusion indépendante (IDEX), ce qui signifie que Nissan peut imprimer deux composants identiques en même temps, doublant ainsi de manière cruciale la productivité.

Nissan utilise également l'armoire intelligente BCN3D récemment lancée - une nouvelle solution révolutionnaire qui a été mise au point pour préserver l'imprimabilité du filament, prolonger sa durée de vie, réduire les défauts esthétiques et éviter les réimpressions coûteuses.

Carlos Rellán Martínez, responsable de la maintenance et des installations techniques chez Nissan Motor Ibérica Zona Franca, à Barcelone, déclare : " Les performances obtenues en termes de fiabilité sont excellentes. Notre imprimante fonctionne presque 24 heures sur 24 et, chaque année, nous imprimons une centaine de gabarits et d'outils différents pour une utilisation spécifique dans nos processus.

"L'externalisation des outils auprès d'un fournisseur mécanique était 20 fois plus chère que l'impression 3D des mêmes pièces, tandis que l'attente pour les outils est passée d'une semaine à un jour. En introduisant l'impression 3D, nous avons augmenté la valeur ajoutée et généré de faibles coûts, sans délais de livraison élevés. Nous avons amorti très rapidement l'investissement dans les imprimantes."

L'équipe Nissan a utilisé les imprimantes BCN3D pour produire une multitude de produits, notamment un outil de fixation d'une jauge de centrage de pare-brise, un outil de positionnement de foret inférieur et un gabarit pour positionner et polymériser le nom du modèle sur le véhicule. L'outil de fixation a été fabriqué en TPU, a coûté 8€ et a nécessité un total de 14 heures d'impression, l'outil de positionnement a été fabriqué en ABS, a nécessité 15 heures d'impression et a coûté 21,50€ et le gabarit a été créé en ABS, a nécessité 12 heures d'impression et a coûté seulement 3,45€.

Nissan imprime actuellement des matériaux 3D en plastique et teste le métal. L'entreprise a récemment invité des caméras vidéo dans son usine de Barcelone pour un aperçu rare de la façon dont Nissan utilise l'impression 3D pour fabriquer des pièces finales et des prototypes sur sa chaîne de montage de véhicules, notamment le pick-up 4x4 Nissan Navara.

Eric Pallarés, directeur technique de BCN3D, ajoute : "L'industrie automobile est probablement le meilleur exemple de la mise à l'échelle d'un produit complexe avec l'exigence de respecter les normes de qualité les plus élevées. Il est fascinant de voir comment le processus d'assemblage d'une voiture - où de nombreuses pièces individuelles sont assemblées sur une chaîne de montage - repose sur des pièces imprimées par procédé FFF à pratiquement chaque étape. Après avoir assemblé des milliers de voitures, Nissan a constaté que l'utilisation de la technologie d'impression 3D BCN3D pour fabriquer des gabarits et des fixations pour les pièces complexes de la chaîne de montage était un moyen efficace de réduire les coûts”.

 

À propos de BCN3D

BCN3D est l'un des principaux fabricants espagnols et internationaux d'imprimantes 3D de bureau, avec une présence internationale dans plus de 60 pays. Ses principaux clients sont Seat, BMW, NASA, Camper et l'hôpital Sant Joan de Déu à Barcelone. Avec un investissement récent, BCN3D a reçu 5,5 millions d'euros comme financement total depuis la création de l'entreprise en 2019.