webleads-tracker


Nikola :125 M$ pour régler le différend avec la bourse

Constructeurs

Le fabricant de camions électriques et à hydrogène Nikola a annoncé jeudi qu'il comptait verser 125 millions de dollars au régulateur de la Bourse américaine, la SEC, pour régler un différend judiciaire sur des déclarations trompeuses de son fondateur.

Cette proposition, formulée lors de la publication des résultats trimestriels de l'entreprise, doit être acceptée par la SEC.

Nikola a par ailleurs indiqué chercher à obtenir des compensations financières auprès de son fondateur et ex-patron, Trevor Milton, pour avoir porté préjudice au groupe.

Le ministère américain de la Justice a inculpé M. Milton en juillet pour avoir menti sur l'activité et la santé financière de Nikola afin de faire grimper le cours de l'action de l'entreprise, cotée à Wall Street depuis juin 2020.

La SEC avait en parallèle ouvert sa propre enquête.

M. Milton avait démissionné en septembre 2020.

Nikola soutient que les faits reprochés concernent les déclarations de son ancien dirigeant, mais pas l'entreprise en tant que telle.

"Avec la perspective d'un accord avec la SEC, nous sommes impatients de résoudre les litiges en cours liés à notre fondateur, de mettre fin à ce chapitre et de nous concentrer sur la livraison de camions à nos clients", a déclaré Mark Russell, l'actuel directeur-général de Nikola.

L'entreprise, qui ne commercialise pour l'heure aucun modèle, n'est pas encore rentable.

De juillet à septembre, elle a accusé une perte nette de 267,6 millions de dollars. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, cette perte est de 22 cents, un peu moins que ce qu'avaient anticipé les analystes.

A Wall Street, Nikola grimpait de plus de 11% en début de séance.

© 2021AFP