webleads-tracker


Navya double ses pertes et va tester des véhicules 100% autonomes

Constructeurs

Le constructeur de navettes autonomes Navya a doublé ses pertes au premier semestre, sous l'effet de moindres ventes et d'une accélération de ses efforts de recherche et développement.

Sur les six premiers mois de l'année, la jeune société basée à Villeurbanne (métropole de Lyon) a perdu 13,8 millions d'euros, contre 6,9 millions un an plus tôt, selon un communiqué publié jeudi par l'entreprise.

Sa marge brute, positive il y un an, a été négative de 0,9 million d'euros, faute à un chiffre d'affaires tombé à 6,1 millions d'euros (-32%). Le groupe explique à cet égard qu'il avait bénéficié l'an dernier d'une commande exceptionnelle de dix navettes de la part d'un consortium européen.

Navya, qui a changé de modèle économique - privilégiant désormais la fourniture de systèmes rendant autonomes les véhicules plutôt que de véhicules complets - a en conséquence accru ses investissements de R&D (+114%).

La société annonce qu'elle va commencer à tester dès le premier semestre 2020 des véhicules autonomes plus avancés, de niveau 4 (sans opérateur de sécurité à bord).

Elle compte aussi déployer sa technologie l'an prochain sur "une à deux plateformes additionnelles". Navya commercialise une navette et un taxi et teste parallèlement un engin de manutention autonome en partenariat avec le groupe Charlatte.

fga/cha/az

© 2019AFP