webleads-tracker


Mitsubishi Motors relève ses prévisions annuelles, aidé par la chute du yen

Constructeurs

Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, allié de Renault et Nissan, a rehaussé mercredi ses objectifs de résultats annuels, grâce notamment à la dépréciation continue du yen, qui dope artificiellement la plupart de ses recettes réalisées à l'étranger.

Le groupe vise désormais un bénéfice net de 90 milliards de yens (environ 650 millions d'euros au cours actuel) sur l'ensemble de son exercice 2022/23 démarré le 1er avril, contre une prévision précédente de 75 milliards de yens, selon un communiqué.

Cela représenterait une hausse de 22% par rapport à 2021/22.

Mitsubishi Motors a aussi relevé sa prévision de bénéfice opérationnel annuel à 110 milliards de yens, contre une projection précédente de 90 milliards de yens, ce qui reviendrait à une progression de 26% sur un an.

Le groupe s'affiche aussi plus confiant pour son chiffre d'affaires annuel, désormais anticipé à 2.350 milliards de yens (16,9 milliards d'euros, +15% sur un an) contre un objectif précédent de 2.290 milliards de yens.

Par rapport à ses précédentes prévisions livrées en mai, la marque aux trois diamants s'attend notamment à des effets de change positifs plus importants.

Le groupe continue en revanche de faire face à des vents contraires comme la flambée des prix des matières premières sur fond de guerre en Ukraine. Sa production est par ailleurs freinée par les perturbations persistantes sur les chaînes d'approvisionnement et les restrictions anti-Covid en Chine.

Le constructeur a ainsi laissé inchangée sa prévision de ventes en volume sur l'exercice en cours, à 938.000 véhicules, un niveau stable sur un an.

Il prévoit une croissance de ses ventes (tant en volume qu'en valeur) en Asie du Sud-Est, son principal marché, ainsi qu'au Japon et aux Etats-Unis, mais s'attend à les voir chuter en Europe et quasiment stagner en Chine.

Autre signe de prudence, Mitsubishi Motors n'a toujours pas décidé de verser un éventuel dividende pour l'exercice en cours, alors qu'il n'en avait déjà pas offert pour les deux exercices précédents.

Sur son premier trimestre (avril-juin), le groupe a réalisé un bénéfice net de 38,6 milliards de yens (278 millions d'euros), un résultat plus que sextuplé sur un an.

Son bénéfice opérationnel trimestriel a presque triplé sur un an pour atteindre 30,8 milliards de yens, et ses ventes ont bondi de 22% à 528,7 milliards de yens (3,8 milliards d'euros).

etb/mac/abx

© 2022AFP