webleads-tracker


Mitsubishi Motors: perte nette confirmée en 2019/20

Constructeurs

Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'alliance Renault-Nissan, a confirmé mardi une perte nette sur son exercice 2019/20 achevé le 31 mars, où son activité a souffert de la guerre commerciale sino-américaine puis de la pandémie.

Sa perte nette annuelle s'est élevée à 25,8 milliards de yens (220 millions d'euros), un chiffre conforme à sa dernière prévision livrée fin avril.

Le groupe avait réalisé un bénéfice net de 132,9 milliards de yens en 2018/19.

Son bénéfice opérationnel a fondu de près de 90% sur un an, à 12,8 milliards de yens, et ses ventes de près de 10%, à 2.270,3 milliards de yens (19,3 milliards d'euros au cours actuel), selon un communiqué.

Ses ventes en volume ont aussi baissé de 9% sur l'ensemble de l'exercice, à 1,12 million d'unités.

"La demande automobile a été faible" dans sa principale région d'activité, l'Asie-Pacifique, d'abord en raison du ralentissement économique de la Chine sur fond de la guerre commerciale avec les Etats-Unis, puis sous l'effet de la crise du coronavirus sur son dernier trimestre (janvier à fin mars), a commenté le groupe dans son communiqué.

"L'activité économique a commencé à repartir par étapes dans certains pays", mais la fin de la crise du coronavirus n'est pas encore en vue, a ajouté Mitsubishi Motors, qui a par conséquent reporté sine die ses prévisions de résultats pour 2020/21.

Face à cette crise sans précédent, qui l'a contraint dernièrement à suspendre sa production à l'étranger comme au Japon, Mitsubishi Motors a emprunté 162 milliards de yens auprès de sept banques, a-t-il précisé.

Par ailleurs, l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors a confirmé mardi qu'elle présenterait sa nouvelle stratégie le 27 mai.

Nissan, qui s'attend aussi à une perte nette sur son exercice écoulé 2019/20, doit présenter ses résultats le 28 mai ainsi que de nouvelles mesures d'économies.

Le français Renault devrait quant à lui dévoiler son propre plan de redressement le 29 mai, selon des sources interrogées par l'AFP.

etb/els/evs

© 2020AFP