webleads-tracker


Mitsubishi: bénéfice net stable sur 9 mois à 553 millions d'€

Constructeurs

Le groupe japonais Mitsubishi Motors a confirmé mercredi ses prévisions annuelles, malgré l'impact négatif des effets de changes et des désastres naturels au Japon sur les neuf premiers mois de l'exercice 2018/2019.

Le constructeur automobile, qui a rejoint l'alliance Renault-Nissan en 2016, a enregistré entre avril et décembre 2018 un bénéfice net de 69,2 milliards de yens (553 millions d'euros au cours actuel), contre 70,1 milliards un an plus tôt.

Son bénéfice d'exploitation a lui grimpé de 32% grâce à des réductions de coûts et un chiffre d'affaires qui a progressé de 18%, à 1.794,1 milliards de yens (14,3 milliards d'euros).

Une nouvelle fois, Mitsubishi Motors, sauvé de la débâcle fin 2016 par Nissan qui a acquis une participation de 34%, a pu s'appuyer sur sa région phare, l'Asie du Sud-Est: ses ventes en volume y ont bondi de 27%, grâce au succès de son monospace Xpander MPV.

Le spécialiste des 4x4 a aussi séduit davantage d'automobilistes en Europe (+29%), en Chine et en Amérique du nord.

Au Japon, le scandale de manipulation des performances énergétiques de plusieurs modèles, qui l'avait fortement secoué en 2016, paraît bien loin désormais: le groupe a affiché des ventes en hausse de 11%.

"Nous avons été affectés par les variations défavorables de devises et la série de catastrophes naturelles au Japon", a commenté le PDG Osamu Masuko, cité dans un communiqué. "Malgré ces circonstances, nous avons été capables de dégager globalement des résultats en hausse".

M. Masuko a aussi noté "le ralentissement de la demande dans les marchés principaux que sont les Etats-Unis et la Chine".

"Nous ne sommes pas optimistes sur le fait que cet environnement d'affaires soit temporaire", a-t-il prévenu, disant se préparer à redéfinir la stratégie du groupe pour accroître sa profitabilité.

Sur l'année budgétaire en cours, qui s'achèvera fin mars 2019, Mitsubishi Motors a maintenu ses projections à l'identique: il vise toujours des recettes de 2.400 milliards de yens (+9% sur un an), pour 1,25 million d'unités écoulées dans le monde. Le bénéfice net est quant à lui attendu en hausse de 2% à 110 milliards de yens.

anb/lth

© 2019AFP