webleads-tracker


Mitsubishi: baisse du bénéfice liée au scandale

Constructeurs

Le constructeur d'automobiles japonais Mitsubishi Motors a révisé négativement mercredi son résultat net de l'exercice 2015/16, après avoir enregistré une charge exceptionnelle liée au scandale de maquillage de données concernant la consommation de ses véhicules.

Après rectification des comptes, son bénéfice net sur la période d'avril 2015 à mars 2016 ressort à 72,6 milliards de yens (590 millions d'euros), soit une chute de 38,6% sur un an, à comparer au chiffre de 89,1 milliards précédemment annoncé.

Son gain d'exploitation reste inchangé (138,4 milliards de yens, +1,8% sur un an), de même que le chiffre d'affaires (2.267,8 milliards de yens, +4%).

Au moment de la publication des résultats, Mitsubishi Motors n'avait pas pu évaluer le premier impact sur ses résultats de la fraude révélée mi-avril. Le groupe a depuis estimé une partie de la perte occasionnée et a de ce fait enregistré une charge de 19,1 milliards de yens (154 millions d'euros).

Mitsubishi Motors avait, le 20 avril, fait part de manipulations de données sur quatre modèles pour embellir leurs performances énergétiques. La firme a ensuite reconnu avoir utilisé des tests non homologués au Japon depuis 25 ans sur plusieurs autres véhicules, dont ses emblématiques 4x4 Outlander PHEV et Pajero.

Son patron, Tetsuro Aikawa, a décidé de démissionner à compter du 24 juin. Il sera remplacé par l'actuel président du conseil d'administration, Osamu Masuko.

Outre l'effet dévastateur de ce scandale sur sa réputation, Mitsubishi Motors va devoir indemniser ses clients floués et s'acquitter d'éventuelles sanctions pécuniaires des autorités. Dans cette épreuve délicate, il a reçu le soutien surprise de son compatriote et partenaire Nissan, qui va injecter des fonds pour prendre 34% de son capital.

anb/kap/spi

© 2016AFP