webleads-tracker


Meyle: nouveau filtre à air d'habitacle biofonctionnel

Equipementiers

MEYLE renforce sa gamme étendue de filtres à particules et à charbon actif d'habitacle avec une troisième spécification : une couche filtrante supplémentaire enrichie d'ions d'argent confère au nouveau filtre d'habitacle MEYLE-ORIGINAL une fonction antibactérienne et par là un air pur à l’intérieur du véhicule.

En voiture, l'augmentation de la pollution atmosphérique expose les conducteurs et les occupants à des particules dangereuses comme la suie et à des gaz nocifs comme l'ozone - la pollution atmosphérique causée par des allergènes, des bactéries et des champignons qui peuvent se former dans le filtre, augmente encore les risques pour la santé. Alors que les filtres à particules et à charbon actif MEYLE-ORIGINAL filtrent déjà les gaz nocifs, la suie et le pollen, le nouveau filtre à air d'habitacle protège aussi activement contre les bactéries et, grâce à son effet fongicide, contre le développement de moisissures et de champignons.

Avec une troisième spécification de filtre, le fabricant hambourgeois MEYLE offre une autre solution pour un air encore plus propre à l'intérieur du véhicule : un revêtement spécial sur le nouveau filtre d'habitacle biofonctionnel MEYLE-ORIGINAL garantit que le conducteur et les occupants sont non seulement protégés de la poussière, du pollen, de la suie et des gaz, mais également que les bactéries ne pénètrent pas dans l'habitacle. L'effet fongicide de la couche d’ions d’argent empêche également le développement de moisissures, qui peuvent en outre agresser les voies respiratoires des occupants du véhicule et provoquer des réactions allergiques.

Le nouveau filtre à air d'habitacle se compose de quatre couches qui purifient l'air avant qu'il ne pénètre dans l'habitacle

1.    Couche bio-fonctionnelle : avec effet antibactérien et préventif de la formation de moisissure.
2.    Couche de charbon actif : filtre les gaz nocifs tels que l’ozone (O3), le dioxyde de soufre (SO2) et les oxydes d’azote (NOx).
3.    Support intissé : base pour les couches de charbon actif et biofonctionnelle.
4.    Couche de filtre à particules : filtre la poussière, le pollen, la suie et les impuretés de l’air.

En particulier pour les personnes allergiques, l'utilisation du filtre spécial avec fonction antibactérienne peut contribuer à la sécurité routière :  les allergies, le larmoiement et les éternuements affectent le conducteur et les passagers et peuvent coûter des secondes importantes en cas d'urgence. Les ateliers devraient donc particulièrement recommander aux personnes allergiques de remplacer les filtres à temps, car le matériau filtrant antibactérien et antifongique à ions d'argent contribue à une conduite sans réactions allergiques.

Remplacer le filtre deux fois par an

MEYLE recommande de changer le filtre tous les 15 000 kilomètres ou au moins deux fois par an. Carau fil du temps, la poussière fine, la suie, le pollen ou les insectes se déposent dans le filtre et sa fonctionnalité est progressivement perdue. Dans un filtre sale, les particules de saleté réagissent avec l'humidité dans l’habitacle. Les conséquences : vitres embuées et odeurs désagréables, exposition supplémentaire aux allergènes et aux bactéries qui pénètrent dans le véhicule en raison d'une fonctionnalité réduite. Surtout en automne et en hiver, l'air humide favorise le développement de bactéries et de moisissures. Les ateliers peuvent aller au-devant de leurs clients en fournissant des informations à un stade précoce et accroître ainsi leur satisfaction.

Le filtre à air d'habitacle biofonctionnel MEYLE-ORIGINAL a été présenté à Automechanika 2018 et est disponible dès maintenant.