webleads-tracker


MAN veut supprimer 1.800 postes en Europe

Constructeurs

Le constructeur de poids lourds MAN, filiale du groupe automobile allemand Volkswagen, a dévoilé mercredi un plan de réorganisation de sa production en Europe, qui doit se traduire par la suppression de 1.800 postes d'ici 2017.

Le constructeur prévoit selon un communiqué de réorganiser ces prochaines années les compétences assignées aux quatre sites de production en Europe de sa division "camions et bus": Munich et Salzgitter en Allemagne, Steyr en Autriche et Cracovie en Pologne.

Cette opération, censée éviter les doublons, va se traduire par la suppression d'environ 1.800 postes, dont 1.400 dans les tâches administratives et 400 au niveau de la production, ajoute MAN, qui emploie au total quelque 56.000 personnes dans le monde.

Ces suppressions se feront principalement sous forme de départs volontaires, de départs en pré-retraite et de non-remplacement des places laissées vacantes, est-il ajouté.

"Comme par le passé, des alternatives attractives seront présentées aux salariés des secteurs concernés. Il n'y aura pas de coupes sèches", a promis le directeur des ressources humaines de MAN, Jochen Schumm, cité dans le communiqué.

Les coûts liés à cette opération devraient quant à eux se cantonner à "un montant à trois chiffres en millions d'euros dans le bas de la fourchette", a précisé MAN.

bt/mtr/eb

© 2015AFP