webleads-tracker


L'usine slovaque de PSA s'inquiète pour son avenir

Constructeurs

Des dirigeants de l'usine PSA en Slovaquie ont exprimé jeudi des inquiétudes sur l'avenir du site qui souffre d'une perte de compétitivité et de l'impact de la pandémie du coronavirus qui en juin a fait chuter le marché automobile européen de 22,3% sur un an.

Le directeur adjoint de PSA Slovaquie, Martin Dzama, a déclaré que l'usine de Trnava, qui emploie 4.500 personnes et produit les Citroën C3 et Peugeot 208, souhaitait produire un autre modèle de la marque afin de se maintenir.

"Nous souhaitons nous porter candidats pour la production d'un autre modèle pour le groupe", a expliqué M. Dzama durant une visite du site à Trnava, ville située à 50 km de la capitale slovaque, Bratislava.

"Si nous ne remportons pas cette bataille, l'avenir de l'usine pourrait être compromis. Nous n'avons pas de visibilité pour le moment", a-t-il ajouté.

"Nous ne prévoyons pas de licenciements massifs", a assuré de son côté le directeur général de l'usine, Stéphane Bonhommeau, avant d'ajouter que la concurrence au sein du groupe PSA était rude et que le site risquait d'être handicapé par ses coûts de production stables.

"Cela signifie qu'on ne peut pas les réduire contrairement à d'autres usines. Ces coûts de production sont dus aux prix élevés de l'énergie en Slovaquie et aussi au coût du travail", a-t-il déclaré.

La crise du coronavirus a durement affecté l'usine qui a dû totalement arrêter sa production pendant 55 jours.

"Nous avons une perte de plus de 72.000 véhicules que nous n'avons pas pu produire", explique Martin Dzama. "C'est pourquoi nous n'atteindrons pas les volumes de 2019".

L'an dernier, 371.152 véhicules sont sortis des lignes d'assemblage de PSA Slovaquie, l'un des quatre constructeurs automobiles du pays, 5,4% de plus qu'en 2018.

Depuis juillet 2019, plus de 137.600 modèles Peugeot 208, voiture de l'année 2020, ont été produits à Trnava, dont plus de 18.000 électriques.

D'autres constructeurs ont connu des difficultés similaires en Slovaquie. Kia Motors Slovaquie a connu ainsi une baisse de production de 27% au premier semestre 2020, selon des déclarations de son porte-parole Jan Zgravcak à la presse locale.

PSA a annoncé jeudi une chute de 45,7% de ses ventes mondiales au premier semestre, à un million de véhicules, conséquence de la pandémie de coronavirus.

juh-dt/jrp/bh

© 2020AFP