webleads-tracker


L'usine géante de Northvolt en Allemagne fait jouer la concurrence USA-Europe

Equipementiers

Le groupe suédois de batteries électriques Northvolt pourrait repousser son projet d'usine géante de batteries en Allemagne en raison de la crise énergétique et de subventions plus favorables aux Etats-Unis, a indiqué son patron samedi. Ce projet emblématique "pourrait être repoussé", a affirmé Peter Carlsson, dans une interview samedi au quotidien allemand Frankfurter Allgemeinen Zeitung.

Northvolt avait annoncé en grande pompe en mars la construction, à Heide (nord), d'une usine de batteries pouvant fournir un million de véhicules électriques par an.

Ce mastodonte, très gourmand en énergie, avec une consommation de 2 terrawattheures par an, devait ouvrir en 2025.

Mais "avec les prix actuels de l'électricité, nous voyons la rentabilité des projets à forte intensité énergétique en Allemagne menacée", a affirmé M. Carlsson.

L'Allemagne, qui s'approvisionnait à 55% en gaz russe avant la guerre en Ukraine, doit se fournir ailleurs, à des prix beaucoup plus élevés.

Ces tensions ont fait exploser le prix du gaz et de l'électricité, faisant flamber l'inflation et les coûts de production de l'industrie, moteur de la croissance allemande.

Dans le même temps, un régime de subventions avantageuses adopté cet été aux Etats-Unis plombe la compétitivité européenne, selon Northvolt.

"Nous sommes maintenant à un point où nous pouvons donner la priorité à l'expansion aux États-Unis par rapport à l'Europe" a détaillé M. Carlsson, qui estime que le coût de production des batteries pourrait diminuer de "30 à 40%" aux Etats-Unis.

Washington a adopté un texte prévoyant des incitations fiscales pour les constructeurs automobiles si les batteries pour véhicules sont fabriquées et assemblées aux Etats-Unis.

Ce nouveau régime d'aides publiques a occasionné des tensions entre les Etats-Unis et les Européens, l'UE pointant du doigt des mesures jugées protectionnistes.

"Les États-Unis peuvent ainsi devenir le site le plus intéressant au monde pour la fabrication de cellules de batterie, a ajouté le PDG, appelant l'Union Européenne à "contrebalancer les incitations financières américaines".

En septembre, le Wall Street Journal avait rapporté que l'américain Tesla doutait, pour les mêmes raisons, de son projet de méga usine de batteries près de Berlin. Une information démentie par les autorités locales depuis.

Le lieu de production des batteries, où réside l'essentielle de la valeur ajoutée des automobiles électriques, est un enjeu stratégique pour l'Allemagne et son emblématique industrie automobile, lancée dans une transition à tout rompre.

fcz/as

© 2022AFP