webleads-tracker


L'essentiel de la Conférence Internet Motors

Services

Le 22 novembre 2016, s’est déroulée la première édition d’Internet Motors en France, l’événement européen dédié aux stratégies digitales du secteur automobile. Plus de 150 personnes étaient présentes lors de cette journée de débats et de conférences au Business Center Etoile Saint-Honoré (Paris 08).

La capitale française a accueilli pour la première fois le salon Internet Motors, une journée d’échanges autour des bonnes pratiques digitales du secteur automobile.

i_0cbbd7c676a90f0d_html_2776971e.jpg
© Caroline Robillard / Angle à part

Après neuf éditions en Italie et une en Espagne, Internet Motors réunit pour la première fois à Paris, le 22 novembre 2016, d’importants acteurs du monde du digital et de l’automobile tels que LeBonCoin, Twitter, Seat, Amazon, Waze et bien d’autres… Autant d’acteurs qui ont débattu sur des problématiques diverses impliquant parfois d’un côté le parcours digital client, de l’autre l’annonceur et ses opportunités promotionnelles et commerciales.

Un nouveau parcours d’achat client

Puisqu’il apparaît comme évident que le digital dans le secteur automobile doive de plus en plus élever la voix, Internet Motors a pour but de mettre en exergue certains points qui aident à la compréhension d’un secteur en pleine mutation. «  De plus en plus de consommateurs font leur recherche en ligne (+ 27 %) mais proportionnellement de moins en moins sur les sites constructeurs (- 7%)  » expliquait Scott Gairns, Managing Director de Sophus3 . Ce consommateur se voit de plus en plus influencé par les sources externes qui font partie de son quotidien comme Facebook, Youtube, Twitter etc. Son niveau d’engagement sera plus ou moins important selon la source de trafic.

i_0cbbd7c676a90f0d_html_52bfe4d.jpg
François Cormier
© Caroline Robillard / Angle à part

François Cormier, Directeur Marketing Ubiflow , poursuit en parlant dans son intervention de « consommateur multi-connecté ». De surcroît, en 2016 l’image de marque véhiculée par les relais d’opinion exerce une pression dans la phase de recherche du consommateur. « 69% des internautes en recherche d’une voiture déclarent être influencés dans leur choix par la vidéo on-line », confirmant ainsi l’importance du visuel et de la perception du véhicule en amont dans le parcours d’achat digital du client.

 

Une expérience digitale consommateur unique

Seat et Amazon ont présenté à l’occasion d’Internet Motors une opération originale et témoignant de la nécessité d’adapter les techniques de vente à travers un chemin digital, plus accessible au client potentiel.

Une telle opération soulevant des questions quant à des nouveaux processus de ventes de véhicules neufs…

i_0cbbd7c676a90f0d_html_a2e1c074.jpg
Anne Lainé, Arnaud Dinichert et Brice Renvoisé
© Caroline Robillard / Angle à part

Quelles répercussions de la digitalisation du secteur pour les distributeurs ?

Internet Motors a de plus mis en avant l’impact du digital sur les réseaux de distribution automobile. Christian Zamet, Consultant chez Ernst & Young a ainsi déclaré que «  la croissance des canaux de vente digitaux augmente la disparité des points de vente  ».

Marine Desbans, Business Development Manager LeboncoinPro Auto, quant à elle a évoqué la dématérialisation croissante de la distribution automobile. « De nouveaux acteurs dotés d’une expertise technologique approfondie se sont joints à l’industrie automobile et bouleversent de multiples domaines » a-t-elle expliqué en prenant pour exemple Tesla avec sa technologie, et bien d’autres.

Dans la même thématique, Marco Marlia, co-fondateur et PDG de MotorK , a présenté les 16 points clefs de la Méthode DealerK , qui fait également l’objet d’un livre éponyme. Une méthode expliquant l’importance de devenir un « concessionnaire digital ».

« Internet a révolutionné notre façon de penser. [La Méthode DealerK] est, par conséquent, destinée […] aux concessionnaires automobiles, aux dirigeants, aux responsables marketing et des ventes »
Marco Marlia

Les technologies digitales peuvent et doivent être, selon Marco Marlia, utilisées pour attirer plus de clients chez le concessionnaire et « voler des ventes à ses concurrents ».

i_0cbbd7c676a90f0d_html_59406245.jpg
Marco Marlia
© Caroline Robillard / Angle à part

Ces échanges ont permis de soulever d’importants points sur l’avenir du secteur automobile à l’ère du digital. Création originale du groupe MotorK, Internet Motors est aussi un moyen de faire connaître de nouveaux mécanismes propres au monde dans lequel l’automobile évolue, soit celui du digital.