webleads-tracker


Les enjeux de l'automobile en 2021 (+ infographie Qualimetrie)

Services

Les chiffres officiels viennent d’être publiés, le marché automobile français a connu une baisse des immatriculations de 25,5% en 2020 vs 2019. La pandémie explique en très grande partie cette forte baisse. A noter cependant, la part de marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables en France a gagné 10pts pour atteindre 11% des ventes. Une croissance sans doute boostée par les dispositifs gouvernementaux de soutien d’aide à la conversion.

Sur 2019-2020, Qualimétrie a réalisé une étude sur les enjeux de l’automobile en 2021. Vous trouverez ci-après les principaux enseignements, et en pièce jointe une infographie. Un article, dans lequel un consultant spécialiste du secteur automobile donne une vision prospective du marché, est également disponible sur le site de Qualimetrie, https://www.qualimetrie.com/tendances-enjeux-automobile-2021/

 

1. Les attentes des consommateurs ont évolué

Les 3 motivations d’achat sont :

  • Le remplacement d’un véhicule trop ancien pour 36% d’entre eux
  • 25% souhaitent monter en gamme, à savoir un véhicule plus moderne, qui embarque plus de services et qui renforce la notion de plaisir, très importante dans cet achat engageant.
  • Enfin 15% des répondants ont cité vouloir un nouveau véhicule pour réduire l’impact sur l’environnement (un chiffre qui monte à 20% pour les futurs acheteurs).

 

​2. La mobilité devient économique et écologique

En France la loi d’orientation des mobilités (LOM) a permis la mise en place des zones à faible émission (ZFE) dans les principales grandes villes interdisant l’accès aux véhicules les plus polluants. Dès 2023 les véhicules Crit’air 3, 4 et 5 en seront exclues. On constate une hausse de la part des ventes de véhicules électriques : le parc devrait atteindre 50% en 2050 en France. Ces perspectives très orientées « électriques » sont fortement incitées par les différents gouvernements et répondent à une demande des Français. Néanmoins ces objectifs ne seront atteints que si les facteurs de motivation à l’achat sont soutenus et si les freins sont levés.

 

L’étude Qualimetrie montre la persistance des 3 mêmes freins à l’achat d’un véhicule électrique depuis quelques années :

  • La disponibilité des bornes de recharge, pour 62% des clients qui n’ont pas acheté ce type de véhicules. C’est probablement le frein le plus discriminant car il dépend de facteurs structurels ou de décisions politiques difficiles à maitriser.
  • l’autonomie des batteries pour 58%. Les améliorations faites par les constructeurs sur ce point sont pourtant exponentielles. Certains chercheurs évoquent d’ici quelques années des batteries permettant de faire 800 à 2000km. De quoi lever rapidement ce frein pour les français qui parcourent en moyenne 400km par semaine (selon Assurland.com en novembre 2020).
  • le prix pour 53%. Plusieurs études prospectives affirment que le véhicule électrique sera au même prix d’achat que le thermique d’ici 2024. L’arrivée de nouveaux composants chimiques pour fabriquer les batteries vont contribuer à faire baisser leur coût.

En parallèle, les principaux facteurs de motivation à l’achat sont le souhait de participer à améliorer l’environnement, les économies futures sur le carburant et les réparations d’usage, et enfin l’incitation financière des gouvernements avec diverses primes à l’achat.

 

3. Le parcours client en concession va devoir s’adapter

Qualimétrie a remarqué, à travers la réalisation de visites mystères, qu’en 2020 la grande majorité des forces de vente en concession n’étaient pas aussi performante sur les véhicules électriques vs les véhicules thermiques. Ainsi, si 85% des vendeurs en concession proposent l’essai à leurs clients qui viennent se renseigner sur un véhicule essence ou diesel, ils ne sont que 80% à le faire pour un véhicule électrique ou hybride (source : 40000 visites mystère par an dans l’automobile sur le territoire français par Qualimetrie, toutes marques confondues).

Autre fait marquant, 1 vendeur sur 5 ne parle pas des lieux de charge possible lorsqu’un client se montre intéressé par un véhicule électrique ou hybride rechargeable. Il s’agit pourtant du principal frein à l’achat de ce type de véhicule, on peut donc considérer que ce client est déjà perdu avant même la proposition financière.

 

Le digital sera aussi de plus en plus présent pour optimiser ce parcours : configurateur en ligne pour choisir son véhicule ou son achat, pré-achat ou pré-financement pour gagner du temps en concession, prise de RDV en ligne pour éviter l’attente… Une étude Lead Mystère Qualimetrie en 2020 chez plusieurs majeurs du marché a montré certaines lacunes dans l’organisation et le relationnel des équipes. Sur 400 demandes d’information en ligne, seuls 2 clients sur 5 ont reçu une réponse par mail ou par téléphone pour donner suite à la demande. Il s’agit là d’un vecteur important d’optimisation, qui pourrait aussi booster les ventes en 2021 !