webleads-tracker


Les autorités américaines se penchent sur Kobe Steel

Equipementiers

Le sidérurgiste japonais Kobe Steel, empêtré dans un vaste scandale de falsifications des propriétés techniques de nombreux produits, a annoncé mardi avoir reçu une demande officielle d'information du département américain de la Justice sur cette affaire.

Kobe Steel a assuré dans un communiqué qu'il allait "sincèrement coopérer" avec les autorités américaines, quelques jours après avoir estimé qu'environ 500 sociétés du monde entier étaient concernées par ses falsifications, dont certaines remontaient à des années.

Plusieurs grandes entreprises du monde entier, dont nombre de constructeurs automobiles comme Toyota ou l'américain General Motors, ont déjà indiqué qu'ils avaient utilisé des matériaux de Kobe Steel aux données truquées et qu'ils en examinaient les conséquences.

Le sidérurgiste a dit n'avoir pas détecté de problèmes de sûreté sur ses produit à ce jour. Il a aussi rappelé mardi qu'il était encore trop tôt pour déterminer l'impact de ce scandale sur son activité.

Sa réputation est en tout cas déjà sévèrement écornée, à l'image de son action à la Bourse de Tokyo, qui a chuté de plus de 40% la semaine dernière, avant de rebondir légèrement depuis deux séances.

etb/uh/php

© 2017AFP