webleads-tracker


Le système de conduite autonome Mobileye bientôt sur des camions de livraison

Equipementiers

Mobileye, la filiale israélienne d'Intel spécialisée dans les technologies de conduite autonome, a annoncé lundi avoir décroché un contrat avec la start-up Udelv, qui prévoit de mettre en service une flotte de véhicules de livraison sans chauffeurs d'ici deux ans aux Etats-Unis.

Les deux entreprises tablent sur la production d'ici 2028 de 35.000 "Transporter", la nouvelle génération de véhicules électriques d'Udelv.

"Notre accord avec Udelv est important en termes de taille, de portée et de vitesse de déploiement", a assuré Amnon Shashua, le patron de Mobileye, dans un communiqué.

Les véhicules compacts, sans sièges ni cabine, seront proposées à la location à des entreprises ayant des besoins en livraison. Ils comportent des caméras, des radars et des lidars, ainsi que des technologies de robotique connectée pour remettre les colis aux clients, qui auront besoin de leur smartphone pour être identifié par le camion.

"Sans l'autonomie, on ne peut pas se passer du chauffeur. Et sans la robotique de livraison, un véhicule autonome ne sert à rien du tout", a noté Udelv dans un communiqué.

Donlen, une société américaine de leasing de flottes commerciales, a pré-commandé 1.000 Transporter.

Mobileye compte aussi déployer son système dans des navettes autonomes de Transdev ATS et Lohr Group, à commencer par l'Europe, et lancer "un service de robotaxis en Israël début 2022".

"Le Covid-19 a accéléré la demande en livraison autonome de produits", a constaté Amnon Shashua.

Plusieurs géants des technologies et de l'industrie automobile travaillent sur la conduite sans chauffeur, à commencer par le transport de colis, moins sensible que celui d'humains.

Google est le plus avancé en taxis autonomes, mais Amazon, qui a d'immenses besoins en livraison, et le constructeur de voiture électriques Tesla avancent aussi à grand pas.

juj/jum/oaa

© 2021AFP