webleads-tracker


Le réseau Autovision poursuit son plan de reprise

Services

Malgré la confusion qui a régné en début de période, le contrôle technique n’a pas été interdit pendant le confinement. Le réseau Autovision, dès l’annonce par le Gouvernement du 16 mars, s’est mis en ordre de bataille pour continuer l’activité en assurant la sécurité du personnel et en adaptant le mode de travail.

Les professionnels du contrôle technique rattachés au Réseau Autovision, qui sont restés ouverts, l’ont fait afin de répondre aux besoins des services de santé, des services publics de sécurité et des transporteurs qui assurent la poursuite de la vie économique française.

Environ 20% des centres VL au plus fort de la crise et plus de 60% des centres PL ont maintenu leur activité pour assurer cette mission dévolue par l’Etat.

 

Une reprise organisée

Pour préparer au mieux la reprise d’activité, les services d’Autovision travaillent depuis plusieurs semaines sur la réorganisation des centres et la mise en place des dispositifs réglementaires. Sont mis en œuvre, pour accompagner les centres ; une aide à la mise à jour du document unique d’évaluation des risques, la création de parcours contrôleurs /clients, la distribution des EPI avec le déploiement de commande de produits d’hygiène et de sécurité permettant aux contrôleurs de travailler en suivant les préconisations des gestes de bonnes pratiques de sécurité sanitaire.

Aujourd’hui, ce sont déjà plus de 300 centres qui ont passé commande au travers du Réseau. Tous les centres qui ouvriront le feront dans le respect des règles de distanciation sociale et de sécurisation des clients et des personnels.

Un guide des bonnes pratiques à suivre lors d’un contrôle technique a été créé dans le cadre du déploiement d’informations contrôleurs/clients sur les comportements à adopter face aux risques sanitaires.

Afin d’assurer la poursuite de l’activité en conformité avec la règlementation, le Réseau a demandé l’organisation de formations à distance. Après l’accord du ministère de tutelle et afin d’éviter de cumuler trop de retard dans le maintien de leur qualification, les contrôleurs du Réseau AUTOVISION peuvent suivre, depuis le 20 avril, des sessions de formation par visio-conférence.

A ce jour, environ 700 centres de contrôle techniques VL AUTOVISION ont ré-ouverts sur tout le territoire.

Pour Bernard J. Bourrier, Président d’Autovision : « Ce qui importe avant tout est évidemment la sécurité des contrôleurs et de la clientèle. La priorité aujourd’hui est de reprendre une activité en toute sécurité, en repositionnant les rendez-vous annulés et en rassurant l’ensemble des collaborateurs et affiliés sur les pratiques de sécurité et d’hygiène. L’activité du contrôle technique a souffert économiquement et nous espérons que l’Etat saura l’accompagner afin de soutenir dans ce contexte les centres les plus fragiles ».