webleads-tracker


Le permis de conduire n'est pas un produit de consommation (CNPA)

Services

Les 12 500 auto-écoles et 40 000 professionnels de l'éducation routière se mobilisent ce lundi 11 février pour la sécurité routière de tous les Français. Le projet de réforme actuellement examiné par le Gouvernement propose une libéralisation de l'apprentissage à la conduite, dans un domaine qui n'est pas un bien de consommation. Plutôt que de proposer des dispositifs visant à favoriser l'accès à la mobilité chez les jeunes, ce projet de réforme met à mal le modèle français d'éducation routière.