webleads-tracker


Le Parlement européen veut des batteries plus vertes

Constructeurs, Equipementiers, Services

Le Parlement européen a défini jeudi sa position de négociation pour des règles visant à rendre les batteries plus écologiques et plus facilement réutilisables.

Dans ce texte très largement adopté (584 voix pour, 67 contre et 40 abstentions) à Strasbourg, les eurodéputés se prononcent en faveur de "batteries plus durables et faciles à remplacer, notamment sur les smartphones" et "des objectifs plus ambitieux en matière de gestion des déchets".

Ils proposent notamment "l'introduction de règles sur un label", la possibilité d'ici 2024 d'enlever les batteries des smartphones et des trottinettes ou vélos électriques, ainsi que des "niveaux minimums de cobalt, plomb, lithium ou nickel issus de la valorisation des déchets" dans la composition des nouvelles batteries.

"Cela introduit de nouvelles normes de durabilité qui devraient devenir une référence pour l'ensemble du marché mondial des batteries", a espéré la rapporteure du texte voté, l'eurodéputée italienne Simona Bonafè (S&D, gauche), espérant que soient désormais "rapidement adopt(és) des règles et des délais clairs et ambitieux".

Cette position intervient à la suite de la proposition législative formulée en décembre 2020 par la Commission européenne pour des batteries plus vertes. Le Parlement et le Conseil de l'UE (Etats membres) vont désormais devoir négocier un compromis pour le texte final.

"Les regards sont maintenant tournés vers le Conseil", a réagi, dans un communiqué, l'association européenne de consommateurs (BEUC), demandant aux Etats "de maintenir le même niveau d'ambition" que celui défini par le Parlement européen.

© 2022AFP