webleads-tracker


Le fonds Hy24 investit dans le réseau allemand de stations hydrogène

Services

Le fonds spécialisé Hy24 va investir 70 millions d'euros dans le réseau allemand de stations d'approvisionnement en hydrogène - déjà le plus dense d'Europe - qui devrait tripler en taille d'ici à 2030 afin de permettre la transition énergétique des camions et autobus, a annoncé Hy24 mardi.

De plus, les actionnaires historiques de la société gestionnaire du réseau allemand de stations hydrogène H2 Mobility - les industriels du gaz, de l'automobile et de l'énergie Daimler Truck, Hyundai, Air Liquide, Linde, OMV, Shell et TotalEnergies - investiront collectivement 40 millions d'euros aux côtés de Hy24, a indiqué ce dernier dans un communiqué.

Un total de 110 millions d'euros sera ainsi investi pour augmenter le nombre de stations hydrogène en Allemagne. Le réseau actuel, composé de 90 stations, devrait passer à 300 stations et se concentrer sur plusieurs corridors à fort trafic. Cela "lui conférera un rôle essentiel pour le déploiement de la mobilité hydrogène dans l'Union européenne", selon le communiqué.

Ces stations sont destinées en priorité à alimenter les camions, autobus et autres moyens de transports lourds ou intensifs qui devront utiliser l'hydrogène pour remplacer les carburants fossiles, les batteries électriques n'étant à ce jour pas assez puissantes pour ce type de véhicules.

"L'hydrogène décarboné va changer la donne sur la voie du remplacement des combustibles fossiles dans les transports et la réduction de notre dépendance à l'égard de l'extraction des ressources de la surface de notre planète", a souligné Nikolas Ewan, directeur général de H2 Mobility, cité dans le communiqué.

L'investissement sera réalisé par le fonds Clean H2 Infra fund, à ce jour le plus grand fonds hydrogène mondial dont le gestionnaire est Hy24, fondé en 2021 par les industriels français Air Liquide, TotalEnergies et Vinci en lien avec le fonds Ardian, dans le but de développer les infrastructures et la logistique liées à l'hydrogène en Europe et dans le monde.

im/ngu/ico/er

© 2022AFP