webleads-tracker


Le CNPA Véhicules Historiques à Rétromobile 2019

Services

Le CNPA Véhicules Historiques sera présent au salon Rétromobile du 6 au 10 février Hall 2-2 E023.

La feuille de route de ce métier créé en 2017 à Rétromobile progresse. La branche des services de l’automobile a ainsi acté à la fin de l’année 2018 la création des deux CQP de Tôlier Formeur et Mécanicien Réparateur en véhicules anciens et historiques pour une mise en œuvre des premières sessions de formation prévues à la rentrée de septembre 2019.

 

Des qualifications complémentaires seront à terme proposées afin de valoriser davantage ces spécialisations.

 

L’identification d’un réseau d’experts hautement spécialisés en véhicules historiques progresse car les problèmes rencontrés par les professionnels de ces véhicules parfois très anciens sont souvent spécifiques à une époque, voire à une marque et nécessitent de recourir aux meilleures compétences.

 

Cette édition 2019 de Rétromobile est également l’occasion de célébrer les 60 ans de la célèbre Mini.

 

A cet effet, le CNPA exposera sur son stand deux véhicules très rares : une Mini Sprint de 1964 surbaissée modifiée par Neville Trickett ainsi qu’une moto Koehler-Escoffier 500 super sport « La Mandoline ».

 

Le CNPA Véhicules Historiques attend les visiteurs nombreux sur son stand pour montrer aux professionnels l’étendue des services proposés par une organisation professionnelle de premier plan et démontrer aux collectionneurs tout l’intérêt de s’adresser à des professionnels spécialisés pour entretenir et restaurer l’objet de leur passion.

 

À propos du CNPA

Le Conseil National des Professions de l’Automobile représente la 5ème branche économique de France avec 140 000 entreprises de proximité et 400 000 emplois non délocalisables. Le CNPA défend l’intérêt général des services de l’automobile en animant une dynamique de filière et en développant une approche prospective sur des thèmes communs à tous les métiers de la mobilité tels que l’activité économique, l’emploi, les nouvelles technologies, le développement durable ou encore l’économie circulaire.