webleads-tracker


Le chinois BYD plonge en Bourse après une vente d'actions de Warren Buffett

Constructeurs

L'action du constructeur chinois de voitures électriques BYD a plongé mercredi après que son plus important actionnaire, la société Berkshire Hathaway, qui appartient au milliardaire Warren Buffett, a réduit sa participation dans un contexte de rumeurs concernant son éventuel retrait.

Les actions de BYD ("Build Your Dreams") ont chuté jusqu'à 13% mercredi à la Bourse de Hong Kong, au lendemain de la publication d'un document réglementaire montrant que Berkshire a réduit sa participation de 20,04% à 19,92%.

Le constructeur a terminé la journée en recul de de 7,9%, tandis que son action cotée à la Bourse Shenzhen a accusé une baisse de 7,4%.

La vente d'environ 1,33 million de titres a été évaluée à environ 47 millions de dollars.

Les constructeurs de voitures électroniques, qui possèdent des usines à travers tout le pays, ont souffert des perturbations des chaînes d'approvisionnement en raison des stricts confinements imposées par les autorités chinoises face à la résurgence du Covid. La production a parfois été suspendue pendant des semaines.

Basée à Shenzhen, BYD a publié cette semaine de solides bénéfices mais des rumeurs, selon lesquelles le légendaire investisseur américain souhaitait ne plus avoir de participation au sein de cette entreprise, ont couru.

L'homme d'affaires américain Warren Buffett avait investi dès 2008 dans BYD, via sa firme Berkshire Hathaway, avec une participation de près de 10%.

Berkshire été le plus grand actionnaire du constructeur automobile qui est aujourd'hui le plus grand fabricant de véhicules électriques en Chine et un grand rival de Tesla.

Berkshire a vendu environ 6,3 millions d'actions de BYD entre le 30 juin et le 24 août, selon Bloomberg News, citant des documents déposés par les deux sociétés.

BYD a déclaré à la presse chinoise qu'il n'est "pas nécessaire de surinterpréter" la vente de sa participation, ajoutant que l'entreprise fonctionnait normalement et n'avait aucun mouvement majeur à divulguer.

Lundi, la société basée à Shenzhen a annoncé que son bénéfice net avait triplé à 3,6 milliards de yuans (521 millions de dollars) par rapport à l'année précédente, surmontant ainsi les perturbations de la chaîne d'approvisionnement causées par la pandémie et le ralentissement économique de la Chine.

BYD a déclaré dans un document qu'il avait atteint une production et des ventes record au cours du premier semestre, avec un revenu qui a bondi de 66% en glissement annuel pour atteindre 151 milliards de yuans.

hol/jta/dan/juf/nth

© 2022AFP