webleads-tracker


Le 100% électrique n'est pas la solution, martèle le directeur scientifique de Toyota

Constructeurs

Alors que la plupart des constructeurs automobiles se lancent à fond dans la voiture électrique, le N°2 mondial Toyota mise aussi sur les voitures hybrides et à hydrogène, explique son directeur scientifique, l'Américain Gill Pratt, dans un entretien à l'AFP.

Au cours d'une conférence de presse, à l'aéroport de Bruxelles, le groupe a finalement présenté un deuxième véhicule électrique pensé pour le marché européen, officiellement dévoilé lundi.

Q: Toyota est-il en retard sur la voiture électrique, en termes de recherche notamment?

R: Il y a une batterie dans chaque voiture hybride ou à l'hydrogène, et nous avons construit ces modèles en plus grand nombre que n'importe quel autre constructeur. Nous pensons que notre métier est de produire le juste nombre de véhicules en fonction de leur motorisation (thermique, hybride, hybride rechargeable, électrique ou à hydrogène). Nous essayons de démontrer que pousser à fond le curseur de l'électrique, et tous les autres à zéro, n'est pas la meilleure solution.

La solution électrique ne permet pas de fabriquer des voitures assez abordables pour que les automobilistes abandonnent leurs voitures thermiques. Notre plus grand souci est que les gens arrêtent simplement de les acheter, même si les gouvernements les y obligent.

Nous ne voulons pas que la perfection soit l'ennemi du bien, et nous savons que ces paramètres sont différents aux quatre coins du globe.

Donc nous ne sommes pas en retard. Nous sommes juste flexibles, nous essayons de nous adapter à la réalité pour minimiser les émissions de CO2.

Q: Les prix des batteries vont-ils baisser, rendant les véhicules électriques plus abordables?

R: Je pense en effet que les prix baisseront à mesure que l'offre augmentera. Il y a assez de lithium sur la Terre pour produire des millions de voitures électriques, même si on ne l'extrait pas sans conséquences pour l'environnement.

On ne sait pas cependant quand les prix vont baisser, et cela prendra probablement 10 à 15 ans. Il va falloir penser les choses différemment, regarder cette situation au niveau du monde entier et gérer la rareté de cette ressource.

(...) Nous ne sommes pas non plus convaincus que la voiture est l'alpha et l'oméga. Nous aimons les voitures mais encore plus la mobilité (...) A Woven City (la ville expérimentale de Toyota au Japon), nous testons tous les modes de transport, et il y a peu de voitures.

Q: Toyota est un des rares constructeurs à miser autant sur l'hydrogène. L'hydrogène produit à base d'énergies renouvelables reste pourtant rare et cher...

R: Une large partie de l'hydrogène produit actuellement l'est à base de gaz naturel, et cela devra changer. Nous pensons que beaucoup d'hydrogène bas carbone ou zéro carbone sera produit dans le futur, et que ce ne sera une ressource limitée.

tsz/ha/eb

© 2022AFP