webleads-tracker


L'Allemagne prolonge les subventions pour l'achat de VE

Constructeurs, Services

Le gouvernement allemand a prolongé lundi d'un an les aides pour l'achat de voitures électrifiées avec l'objectif de conforter l'envolée des ventes avant de réorienter les subventions vers les technologies les plus vertueuses.

En 2022, l'achat d'une voiture purement électrique continuera d'être subventionné à hauteur de 9.000 euros maximum. L'aide peut atteindre 6.750 euros pour les véhicules hybrides rechargeables.

Ces aides, introduites en juillet 2020, ont joué un rôle essentiel dans l'augmentation record des parts de marché des véhicules électrifiés en Allemagne.

La nouvelle coalition menée par le chancelier Olaf Scholz, entrée en fonction la semaine passée, compte accéntuer le virage, avec l'objectif d'avoir 15 millions de véhicules purement électriques sur les routes du pays d'ici 2030 - contre quelque 520.000 aujourd'hui (plus d'un million avec les hybrides).

"Non seulement l'Allemagne a besoin des subventions pour accélérer l'adoption des voitures électriques" mais "l'Europe a besoin de l'Allemagne", premier marché européen avec 31% des ventes électriques ou hybrides rechargeables pour la période de janvier à novembre, note Matthias Schmidt, qui publie un rapport mensuel sur le secteur.

Les ventes de voitures purement électriques se sont envolées de 207% entre 2019 et 2020 et de 104% jusqu'en novembre 2021 comparé à la même période de l'an dernier (81% pour les hybrides) en Allemagne, deuxième marché mondial pour cette technologie derrière la Chine.

- Subventions revues -

Le pays agit "comme un catalyseur pour les économies d'échelle" chez les constructeurs tout en fournissant des voitures électriques d'occasion qui feront progresser la part électrique dans d'autres pays, détaille l'expert.

Sans les subventions, le marché serait "une fraction de ce qu'il est actuellement", note M. Schmidt.

Les aides seront cependant revues et "davantage orientées vers la protection du climat" en limitant dès 2023 les voitures éligibles, a indiqué le ministère de l'Economie.

La subvention de l'achat de voitures hybrides fait effectivement grincer des dents les défenseurs de l'environnement, ces modèles pouvant être utilisés sans jamais être rechargés.

"Nous allons êtres plus ambitieux", a promis le ministre de l'Économie et du Climat, Robert Habeck, dans un communiqué.

La part de fonctionnement électrique des véhicules et leur degré d'autonomie seront à l'avenir pris en compte dans l'octroi des nouvelles aides, précise le ministère, pour "ne subventionner que les voitures électriques qui ont un effet positif pour la protection du climat".

Toutefois, si les voitures subventionnées peuvent être revendues à l'étranger à la fin d'une trop courte période de leasing, les subventions permettraient surtout aux constructeurs de maintenir leur profitabilité et "d'augmenter le nombre de voitures rechageables aux Pays-Bas et au Danemark" plutôt que d'atteindre un "parc automobile allemand plus propre", note M. Schmidt.

© 2021AFP