webleads-tracker


Kapten (ex-Chauffeur Privé) vient défier Uber à Londres

Services

La plateforme française de réservation de VTC Kapten (ex-Chauffeur Privé) a annoncé jeudi qu'elle démarrait son activité à Londres, une étape clé pour son développement international dans une ville dominée par le concurrent américain Uber.

"C'est un lancement absolument crucial. Avec ses 9 millions d'habitants, Londres représente un marché du taxi-VTC estimé entre 3 et 5 milliards d'euros, deux à trois fois la taille du marché parisien", a expliqué à l'AFP le cofondateur et PDG de Kapten, Yan Hascoet.

Selon lui, Uber règne sur environ la moitié de ce marché, mais, en dehors des célèbres taxis londoniens, les "black cabs", "il y a très peu d'acteurs" et "un manque de concurrence" sur les VTC à Londres.

"On pense qu'on peut justement remuer ce marché", assure M. Hascoet.

La société française de voitures de transport avec chauffeur (VTC) devait démarrer son activité londonienne ce jeudi, avec déjà 10.000 chauffeurs partenaires.

Majoritairement détenue par les groupes allemands Daimler (Mercedes, Smart) et BMW -qui ont récemment mis en commun leurs activités de mobilité urbaine-, Kapten mène une stratégie de développement international.

La société s'est lancée en septembre à Lisbonne, puis à Genève en février. D'ici à 2020, Kapten prévoit d'être présente dans 15 villes européennes, de multiplier par cinq sa clientèle pour atteindre 10 millions d'utilisateurs et de tripler le nombre de ses chauffeurs partenaires à environ 70.000.

Le groupe avait indiqué en février qu'il visait à cet horizon une multiplication par cinq du chiffre d'affaires qui a atteint 160 millions d'euros en 2018.

A Londres, M. Hascoet espère conquérir 1,5 million de clients d'ici à 2020.

Pour faciliter son internationalisation, la société avait adopté le nouveau nom de Kapten en février.

En France, l'entreprise, créée en 2012 et qui insiste sur la qualité du service pour asseoir son image de marque, est active en Ile-de-France, à Lyon et sur la Côte d'Azur.

Sur le seul marché parisien des VTC, Kapten revendique aujourd'hui une part de marché "de 20 à 25%" et la deuxième position, certes loin derrière Uber.

aro/tq/spi

© 2019AFP