webleads-tracker


Jeep va hybrider et électrifier des SUV en Europe

Constructeurs

Jeep, une des marques du groupe automobile Stellantis né de l'alliance entre PSA et Fiat Chrysler, mise sur ses SUV hybrides pour conquérir du terrain en Europe, a déclaré vendredi le directeur de la marque, Christian Meunier.

La marque américaine, qui réalise historiquement 70% de ses ventes en Amérique du Nord, a une part de marché limitée pour l'instant à 1,2% en Europe.

Elle vient de lancer une nouvelle version de son milieu de gamme adapté au marché européen, le Compass. Elle va proposer une version hybride de son tout-terrain Wrangler, et prépare aussi une "petite Jeep" qui pourrait arriver sur le marché européen, a indiqué le dirigeant lors d'une table ronde avec des journalistes.

Le Wrangler pourrait également avoir droit bientôt à une version 100% électrique, dont un prototype a été dévoilé fin mars avril aux Etats-Unis.

Lancés en 2020, les hybrides représentent déjà une partie importantes des ventes de Jeep en Europe, jusqu'à plus de la moitié pour le Compass en France, a souligné Christian Meunier.

"Il y avait beaucoup de doutes en interne: est-ce que les purs et durs vont embrasser le véhicule électrique?", a-t-il expliqué. "La réponse est oui. (...) Jeep va à fond dans ce domaine. Ce n'est pas une contrainte, c'est le futur".

Pour éviter la peur de la panne de batterie, le constructeur a commencé à développer aux Etats-Unis un réseau de stations de recharge le long des chemins préférés des fans de 4X4, et cherche à faire de même en Europe.

La marque américaine a commencé à percer en Italie ces dernières années, en s'appuyant sur la force de frappe de sa maison mère Fiat-Chrysler.

Après l'alliance de cette dernière avec Peugeot-Citroën, au sein du groupe Stellantis, la marque voit s'ouvrir de nouveaux horizons. En France, "on a une opportunité de capitaliser sur la puissance du groupe", a souligné Christian Meunier.

tsz/soe/oaa

© 2021AFP