webleads-tracker


Iran: l'automobile visée par les sanctions americaines

Constructeurs, Services

Les Etats-Unis vont rétablir leurs sanctions sur les entreprises ayant des liens avec l'Iran progressivement, touchant d'abord les secteurs automobile et aéronautique civil puis celui de l'énergie et de la finance, selon une source proche du gouvernement français.

Le premier train de rétablissement de sanctions, fixé au 6 août, concernera l'automobile et l'aéronautique civile, a-t-on appris mardi auprès de cette source.

Puis le 4 novembre, c'est le secteur de l'énergie, du pétrole-gaz-pétrochimie, qui sera concerné, "avec à la fois l'obligation de réduire les importations de brut iranien et d'une manière plus générale des sanctions sur les opérations, les transactions commerciales dans le secteur avec l'Iran".

Les sanctions seront aussi rétablies dans le secteur financier, "avec à la fois des interdictions de transactions avec un certain nombre d'acteurs financiers majeurs y compris la Banque centrale, l'interdiction des services de messageries financières", autrement dit le système bancaire international Swift.

"Les licences dites H qui permettaient aux filiales des acteurs américains d'opérer avec l'Iran" seront aussi révoquées, toujours selon la même source.

Washington, qui a annoncé la semaine dernière son retrait de l'accord nucléaire iranien, a donné une période de 90 à 180 jours aux entreprises pour résilier les anciens contrats noués en Iran et interdit d'en conclure de nouveaux, sous peine de subir des sanctions de la part des Etats-Unis.

© 2018AFP