webleads-tracker


Intel veut faire entrer à Wall Street sa filiale de conduite autonome Mobileye

Equipementiers, Services

Le géant américain des semi-conducteurs Intel a annoncé qu'il comptait faire entrer à Wall Street, à la mi-2022, sa filiale israélienne Mobileye spécialisée dans les technologies de conduite autonome.

Dans un communiqué publié lundi soir, Intel a précisé qu'il resterait actionnaire majoritaire de Mobileye et que les deux entreprises continueraient de collaborer étroitement.

L'équipe dirigeante de Mobileye doit également rester en poste.

Selon le Wall Street Journal, l'entrée en Bourse pourrait valoriser la start-up israélienne à un peu plus de 50 milliards de dollars.

Acquis en 2017 par Intel pour un peu plus de 15 milliards de dollars, Mobileye produit des systèmes avancés d'aide à la conduite et des systèmes de conduite autonome, dont des caméras, des logiciels et des puces informatiques.

L'entreprise a collaboré avec Tesla pour son système Autopilot, mais Mobileye a mis un terme au partenariat en 2016, citant des préoccupations liées à la sécurité.

La société fournit ses technologies à de nombreux constructeurs automobiles de premier plan, notamment BMW, Audi, Volkswagen, Nissan, Honda et General Motors.

Elle travaille également sur le développement de systèmes de radars et de télédétection par laser.

Avant son rachat par Intel, Mobileye avait été coté en Bourse une première fois en 2014.

Entre juillet et septembre, ses revenus se sont établis à 326 millions de dollars, une hausse de 39% par rapport à 2020.

L'action d'Intel grimpait de 8,5%, à 55,34 dollars, dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse new-yorkaise.

dho/ngu

© 2021AFP