webleads-tracker


Innovation 2021 : Valeo prend la 3ème place du classement français

Constructeurs, Equipementiers

Le motoriste d'avions et de fusées Safran est le groupe industriel français qui a déposé le plus de demandes de brevets en 2021, indique le bilan annuel de l'Office européen des brevets (OEB) diffusé mardi.

Les "grands champions de l'innovation de l'année sont dominés par Safran qui prend cette année la première place du classement français avec 540 demandes, signant une hausse fulgurante de 27,4%" indique l'OEB dans un communiqué.

Le groupe aéronautique ravit la première place en France au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) qui se classe 2e avec 528 demandes déposées (+1,5%), suivi par Valeo (500 dossiers).

Les trois champions français sont également présents dans le Top 50 mondial de l'OEB, Safran s'inscrivant à la 33e place (+15 par rapport à 2020), le CEA à la 35e place (+2) et Valeo fait son apparition à la 41e place.

Dans le classement des 10 premiers français, Saint-Gobain arrive en 4e position avec 433 demandes de brevets pour ses innovations dans les matériaux de construction et l'isolation des bâtiments notamment, en lien avec la transition énergétique.

Le groupe pharmaceutique Sanofi est en cinquième position avec 291 demandes de brevets déposées. Viennent ensuite Thalès (244 dossiers), Renault (239), l'Inserm (237), Michelin (221) et Arkema (217).

Au total, l'innovation française a légèrement reculé en 2021, avec 10.537 demandes (-0,7% par rapport à 2020), mais le pays reste au 2e rang européen le plus innovant derrière l'Allemagne (25.969 demandes de brevets déposées) et devant la Suisse (8.442 dossiers).

L'OEB souligne que les transports sont le "fer de lance de l'innovation française". Les semi-conducteurs sont aussi un domaine dans lequel la France s'illustre, puisque le CEA est le seul acteur européen dans le top 5 du secteur à l'OEB. L'organisme public de recherche se place en 4e position derrière Samsung, Intel et TSMC.

En revanche, côté santé, l'innovation hexagonale ralentit. Les demandes françaises de brevet en technologies médicales ont reculé de 3% à 715, après une hausse de 17,5% en 2020.

Côté géographique, l'Ile-de-France et le bastion industriel Auvergne-Rhône-Alpes restent en tête, malgré un recul de cette dernière, surtout perceptible dans le Grand Lyon (-14,1%) et Clermont-Ferrand (-22,5%). L'Occitanie fait une percée avec 446 demandes déposées l'an passé (+23,2%), et double la région Provence-Côte d'Azur (402 demandes, -12,2%).

im/jbo/rhl

© 2022AFP