webleads-tracker


Honda: bénéfice net dopé par des baisses d'impôts, repli en vue

Constructeurs

Le groupe japonais Honda a publié vendredi un bénéfice net en forte hausse de 71,8% à l'issue de l'exercice 2017/18 grâce à des baisses massives d'impôts aux Etats-Unis, mais il table sur un net recul pour cette année.

Sur la période d'avril 2017 à mars 2018, le constructeur d'automobiles et de deux-roues a dégagé un résultat net de 1.059,3 milliards de yens (quelque 8 milliards d'euros au cours actuel). Il explique avoir profité des effets de l'adoption, fin 2017, d'une réforme fiscale par l'administration Trump.

Son profit d'exploitation a en revanche décliné de 0,9% à 833,5 milliards de yens "du fait d'une hausse des frais de vente, généraux et administratifs", et de l'absence d'éléments exceptionnels qui avaient dopé ses comptes un an plus tôt.

Il a aussi dû indemniser des automobilistes américains qui avaient intenté une action de groupe lié au scandale des airbags meurtries de l'équipementier japonais Takata.

Sur le plan de l'activité proprement dite, Honda a affiché une performance robuste, avec un chiffre d'affaires en augmentation de 9,7% à 15.361,1 milliards de yens (116 milliards d'euros), tiré par le dynamisme de sa division de deux-roues en Asie, en particulier en Inde et au Vietnam, tandis que sa branche automobile a enregistré de bonnes performances en Chine et en Amérique du nord.

Les variations de devises ont aussi joué un rôle positif sur ses résultats, ce qui ne sera pas le cas pour l'exercice en cours, selon les pronostics de Honda qui anticipe une appréciation du yen face au dollar. De ce fait, son bénéfice opérationnel est attendu en baisse de 16% à 700 milliards de yens, et son bénéfice net de 46,2% à 570 milliards de yens.

Ses ventes devraient ressortir en petite progression de 1,6% à 15.600 milliards de yens, pour 5,37 millions de voitures écoulées (+3,4%) et 20,5 millions de deux-roues (+5,1%).

Honda a par ailleurs annoncé un programme de rachat de ses propres d'actions pour un montant maximum de 70 milliards de yens.

anb/nas

© 2018AFP