webleads-tracker


Hausse du prix des carburants : La FNA juge les annonces du 1er ministre insuffisantes

Services

Les professionnels du carburant attendaient avec impatience l’intervention de Jean Castex concernant les mesures d’aide sur la hausse des prix des carburants. Une situation complexe qui ajoute de nouvelles difficultés aux stations-service à celles déjà existantes. Ces propositions jugées très insuffisantes pour la FNA ne constituent pas une solution à long terme.

Pour le président de la branche carburant, Jacques Vaysse : « Nous attendions des mesures urgentes spécifiques pour le carburant puisque c’est de ça dont il s’agit. Ce problème requiert une attention particulière de la part de l’Etat et ne peut pas être enclavé dans un dispositif d’aide global mis en place qu’à partir de décembre. »

Si ces mesures sont louables rendant éligible une part importante de la population, reste à en définir les modalités de mises en œuvre. Bien que selon les déclarations du Premier Ministre, les travailleurs indépendants devraient être éligibles à ce dispositif, les entreprises dont le véhicule reste l’outil de travail principal au quotidien doivent être prises en compte. La FNA demande une aide spécifique pour ces professionnels : les taxis, les écoles de conduite, les livreurs, commerçants, artisans, les entreprises de dépannage remorquage, le transport routier etc. « Ils sont les premiers impactés par cette hausse qui finira malheureusement par se répercuter sur le client final » ajoute Jacques Vaysse.

Plus largement, cette hausse des carburants, qui était à l’origine du mouvement des gilets jaune, rend nécessaire une baisse de la TICPE ou de la TVA à 5.5% par exemple. Seule cette solution pérenne soulagera le budget carburant des automobilistes.

En tant que représentante des stations-service traditionnelles en France, la FNA regrette que la profession n’ait pas été consultée par le gouvernement sur une mise en œuvre d’actions concrètes et se dit prête à échanger sur cette « indemnité inflation » pour l’optimiser. “Cette énième crise sur les carburants démontre une fois de plus que la distribution des énergies pour nos véhicules doit devenir un sujet de priorité nationale, incluant les énergies fossiles trop souvent éludé. Le maillage des stations-services, un des plus faibles d’Europe, doit également être soutenu” conclut Jacque VAYSSE.