webleads-tracker


Groupe Schaeffler : CA à 10,346 Mds € pour les 9 mois 2021

Equipementiers

L’équipementier automobile et industriel mondial Schaeffler a présenté son rapport intermédiaire pour les neuf premiers mois de 2021. Le chiffre d’affaires du Groupe Schaeffler pour la période considérée s’élève à 10 346 millions d’euros (année précédente : 8 964 millions d’euros). L’augmentation de 15,9 pour cent à taux de change constant résulte principalement de la nette reprise survenue au cours du premier semestre...

L’augmentation de 15,9 pour cent à taux de change constant résulte principalement de la nette reprise survenue au cours du premier semestre. Le chiffre d’affaires du Groupe Schaeffler pour le troisième trimestre 2021 a diminué de 3,0 pour cent à taux de change constant en raison d’une baisse significative du nombre de commandes sur appel dans la division Automotive Technologies ; au cours de cette période, le chiffre d’affaires a diminué dans toutes les régions, à l’exception de l’Asie/Pacifique. Contrairement à la division Automotive Technologies, les deux autres divisions du groupe Schaeffler, Automotive Aftermarket et Industrie ont connu une évolution positive et ont vu augmenter leur chiffre d’affaires respectif de 8,7 pour cent et de 15,8 pour cent à taux de change constant, par rapport au trimestre de l’année précédente. Toutefois, la hausse des prix des matières premières sur les marchés d’approvisionnement, dont l’impact était encore resté limité au premier semestre 2021, a de plus en plus entravé les résultats du troisième trimestre 2021, notamment ceux des divisions Automotive Technologies et Industrie.

Au cours des neuf premiers mois de 2021, le Groupe Schaeffler a réalisé un EBIT avant éléments spéciaux de 994 millions d’euros (année précédente : 376 millions d’euros). Cela représente une marge EBIT avant éléments spéciaux de 9,6 pour cent (année précédente : 4,2 pour cent). Cette amélioration par rapport à l’année précédente s’explique notamment par les économies d’échelle. La baisse de la marge EBIT avant éléments spéciaux au troisième trimestre 2021 est principalement due à une baisse des volumes induite par le marché de la division Automotive Technologies. La marge EBIT avant éléments spéciaux pour le troisième trimestre est tombée à 8,2 pour cent (période précédente : 9,5 pour cent) ; l'EBIT avant éléments spéciaux s’élève à 272 millions d’euros (période précédente : 322 millions d’euros.

Le résultat avant résultat financier, participations évaluées selon la méthode de la mise en équivalence et impôts sur le revenu (EBIT) pour la période considérée a été favorablement influencé par des éléments spéciaux à hauteur de 27 millions d’euros (année précédente : moins 798 millions d’euros) qui comprennent la reprise partielle d’une provision comptabilisée pour des mesures structurelles en Europe dans le cadre des sous-programmes des divisions inscrits dans la Roadmap 2025. Les objectifs communiqués en septembre 2020 concernant la réduction des effectifs et la baisse durable des coûts restent néanmoins inchangés. Les négociations avec les représentants du personnel ont maintenant abouti à un accord sur tous les sites concernés en Allemagne, sauf un.

Claus Bauer, directeur financier de Schaeffler AG, a déclaré : « Le Groupe Schaeffler a prouvé sa résilience dans un environnement de marché difficile au troisième trimestre 2021. Nous allons continuer d’appliquer notre discipline rigoureuse en matière de capital et de coûts et allons examiner des mesures supplémentaires afin de relever les défis qui persistent, voire s’intensifient, au quatrième trimestre, principalement ceux liés aux prix des matériaux. »

 

Baisse du chiffre d’affaires de Automotive Technologies au troisième trimestre, due au marché

La division Automotive Technologies a généré un chiffre d’affaires de 6 286 millions d’euros pour les neuf premiers mois (année précédente : 5 425 millions d’euros). À taux de change constant, le chiffre d’affaires a augmenté de 16,1 pour cent par rapport à l’année précédente, grâce aux volumes, principalement en raison de la faible base de comparaison du premier semestre. Le chiffre d’affaires a augmenté dans toutes les divisions et régions au cours des neuf premiers mois, la division E-Mobility ayant enregistré le taux de croissance le plus élevé à taux de change constant, soit 22,4 pour cent. Au troisième trimestre, la multiplication des goulots d’étranglement dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, en particulier pour les semi-conducteurs, a entraîné une baisse significative des commandes sur appel et un net recul du volume des ventes de 12,2 pour cent, à taux de change constant. Les attentes du marché concernant la production automobile pour l’ensemble de l’année 2021 ont été considérablement revues à la baisse, notamment au cours du troisième trimestre.

La division Automotive Technologies a surpassé la production automobile mondiale de 6,6 pour cent au cours des neuf premiers mois, dépassant ainsi les prévisions pour l’ensemble de l’année de 2 à 5 pour cent. La surperformance représente le pourcentage par lequel la croissance de la division Automotive Technologies dépasse la croissance de la production mondiale de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers. Ce résultat provient de la surperformance exceptionnellement forte de la région Europe à hauteur de 10,9 pour cent.

La division a enregistré un EBIT avant éléments spéciaux de 467 millions d’euros pour les neuf premiers mois (année précédente : 16 millions d’euros). La marge EBIT avant éléments spéciaux pour la même période était de 7,4 pour cent, ce qui est nettement supérieur au moins 0,3 pour cent enregistré l’année précédente. L’amélioration considérable de la marge EBIT avant éléments spéciaux pour la période de référence est essentiellement due aux économies d'échelle réalisées au cours des six premiers mois. Les mesures de réduction des coûts renforcées l’année précédente ont également eu un impact positif.

 

L’Automotive Aftermarket affiche une croissance à deux chiffres de son CA

La division Automotive Aftermarket a enregistré un chiffre d’affaires de 1 411 millions d’euros (année précédente : 1 204 millions d’euros) pour la période considérée, ce qui représente une croissance de 18,3 pour cent à taux de change constant.

Le chiffre d’affaires a considérablement augmenté dans toutes les régions. Cette augmentation est principalement due à des volumes en forte hausse dans les régions Europe et Amériques. Dans la région Grande Chine, le développement du commerce électronique a nettement contribué à la croissance enregistrée par cette région. La croissance enregistrée par la région Asie/Pacifique résulte principalement de la reprise des activités de l’Aftermarket indépendant et des OES en Inde, en partie en raison de la faible base de comparaison, notamment au deuxième trimestre 2020.

Ces développements ont permis d’atteindre un EBIT avant éléments spéciaux de 206 millions d’euros (année précédente : 190 millions d’euros). Cela représente une marge EBIT avant éléments spéciaux de 14,6 pour cent (année précédente : 15,8 pour cent). La baisse par rapport à l'année précédente est principalement due à l’augmentation des coûts des produits.

 

La division Industrie augmente son chiffre d’affaires et sa marge EBIT

Pour les neuf premiers mois, la division Industrie a enregistré un chiffre d’affaires de 2 649 millions d’euros (contre 2 335 millions d’euros l’année précédente) soit une croissance de 14,2 pour cent à taux de change constant.

Cette croissance considérable du chiffre d’affaires au cours des neuf premiers mois résulte essentiellement de l’augmentation de la demande dans les secteurs de l’éolien, de la transmission d’énergie et de l’automatisation industrielle dans la région Grande Chine. En outre, la demande dans la distribution industrielle et le secteur du tout-terrain dans la région Europe a entraîné des taux de croissance considérables par rapport à la faible base de comparaison. Les marchés des autres régions ont également connu une nette reprise. La croissance dans la région Asie/Pacifique résulte principalement de l’augmentation des volumes en Inde et est essentiellement due aux secteurs de l'éolien, des deux-roues et du tout-terrain ainsi qu’à la distribution industrielle. L'évolution du chiffre d’affaires de la région Amériques est largement imputable à la croissance de la distribution industrielle.

La division Industrie a généré un EBIT avant éléments spéciaux à hauteur de 321 millions d’euros (année précédente : 202 millions d’euros) pour les neuf premiers mois, soit une marge EBIT avant éléments spéciaux de 12,1 pour cent (année précédente : 8,6 pour cent). L’augmentation de la marge EBIT avant éléments spéciaux par rapport à la période correspondante de l’année précédente est largement due aux économies d’échelle. Le renforcement des mesures de réduction des coûts l’année précédente a également porté ses fruits.

 

Free Cash-Flow en forte hausse

Le Free Cash-Flow a augmenté malgré une hausse du fonds de roulement due à la croissance des activités. Pour les neuf premiers mois, le Free Cash-Flow avant encaissements et décaissements liés aux opérations de fusions et acquisitions s'élève à 468 millions d’euros, soit une nette augmentation par rapport à la période correspondante de l’année précédente (185 millions d’euros). Les dépenses d’investissement (capex) en immobilisations corporelles et incorporelles pour la période de référence s’élèvent à 482 millions d’euros (année précédente : 481 millions d’euros), ce qui représente un taux d’investissement de 4,7 pour cent du chiffre d’affaires (année précédente : 5,0 pour cent).

Le résultat net consolidé attribuable aux actionnaires de la maison mère avant éléments spéciaux a nettement augmenté au cours des neuf premiers mois de 2021 par rapport à la période correspondante de l’année précédente pour atteindre 583 millions d’euros, (année précédente : 132 millions d’euros). Le bénéfice par action préférentielle pour la même période est de 0,92 euro (année précédente : moins 0,79 euro). Le groupe employait 83 935 personnes au 30 septembre 2021 (30 septembre 2020 : 83 711).

 

Marge EBIT avant éléments spéciaux et Free Cash-Flow pour 2021 : confirmation des prévisions

Le Groupe Schaeffler prévoit toujours de générer une marge EBIT avant éléments spéciaux de 8 à 9,5 pour cent en 2021. L’entreprise escompte également un Free Cash-Flow avant encaissements et décaissements liés aux opérations de fusions et acquisitions pour 2021 de plus de 400 millions d’euros.

En 2021, le Groupe Schaeffler s’attend désormais à voir son chiffre d’affaires croître de plus de 7 pour cent à taux de change constant contrairement aux 11 pour cent annoncés dans les prévisions publiées le 26 juillet 2021. Cette diminution est due au recul significatif de la production de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers sur le marché. Le scénario de base d’octobre 2021 d’IHS Markit prévoit actuellement une croissance de 0,3 pour cent pour l’ensemble de l’année 2021. Les prévisions de surperformance, entre 2 et 5 pour cent, pour la division Automotive Technologies sont maintenues. Les estimations du marché pour la division Automotive Aftermarket demeurent également inchangées. Les prévisions de croissance du chiffre d’affaires pour la division Industrie qui se situaient entre 9 et 11 pour cent ont été relevées et devraient s’établir entre 11 et 13 pour cent.

 

Division

(prévisions pour l’année entière)

Autom. Technologies

Autom. Aftermarket

Industrial

Croissance du chiffre d’affaires1)

Croissance positive ;

2 à 5 % supérieure à la croissance LVP3)

> 10

  11 à 13 %
(avant 9 à 11 %)

Marge EBIT2)

> 6 %

  > 12,5 %

> 10,5 %

 

Maîtres-mots : développement durable

Le Groupe Schaeffler a annoncé ses objectifs de développement durable le 26 octobre 2021. À compter de 2040, l’entreprise sera climatiquement neutre. Cet objectif couvre l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et est étayé par des objectifs de développement durable ambitieux à moyen terme. Les installations de production de l’entreprise seront déjà neutres sur le plan climatique à partir de 2030.

Dans ce processus, l’utilisation d’acier issu d’une production neutre sur le plan climatique est particulièrement importante. Une étape vers la neutralité carbone de la chaîne d’approvisionnement de Schaeffler d’ici 2040 vient d’être franchie avec la signature d’un partenariat à long terme avec la start-up suédoise H2greensteel, annoncé le 9 novembre 2021 dans un autre communiqué.

Klaus Rosenfeld, Président du directoire de Schaeffler AG, a déclaré : « Après un bon premier semestre, le Groupe Schaeffler n’a pas pu échapper au net recul de la croissance de la production automobile mondiale au troisième trimestre. La division Automotive Technologies a néanmoins réalisé une solide surperformance pour les neuf premiers mois de 2021 et a connu une croissance supérieure à celle du marché. Le solide bénéfice d’exploitation de la division Industrie et la contribution positive de la division Automotive Aftermarket sont particulièrement encourageants. Les résultats du troisième trimestre montrent combien il est essentiel que nous soyons un équipementier à la fois automobile et industriel. »