webleads-tracker


GM : CA -6,2% mais bénéfice au 1er trimestre

Constructeurs

General Motors (GM) a limité la casse au premier trimestre, parvenant à dégager un bénéfice net de 247 millions de dollars, en dépit de la fermeture temporaire de ses usines en Chine et en Amérique du Nord pour cause de pandémie de coronavirus.

La crise sanitaire a coûté 1,4 milliard de dollars au constructeur automobile américain sur les trois premiers mois de l'année, a-t-il estimé mercredi.

Le chiffre d'affaires a diminué de 6,2% à 32,71 milliards de dollars.

GM, qui a repris la production de voitures en Chine mi-février, espère rouvrir ses usines aux Etats-Unis et au Canada le 18 mai prochain au moment où le président Donald Trump presse les Etats à accélérer le déconfinement pour relancer l'économie et stabiliser au moins la flambée du chômage.

"Une organisation importante est en cours pour redémarrer les opérations en Amérique du Nord", affirme GM, soulignant qu'il s'appuiera sur les leçons tirées en Corée du sud et en Chine notamment.

La distanciation sociale, la désinfection des sites, la prise de température des salariés, l'amélioration de la ventilation des usines, l'utilisation des équipements de protection personnels (PPE) comme le masque, font partie des mesures sanitaires que le géant de Detroit souhaite instaurer pour protéger ses employés américains et éviter des contaminations dans ses usines.

Il n'a en revanche pas encore dit comment il espère aménager les stations de travail.

La plupart des usines de GM se trouvent dans le Midwest, particulièrement dans les Etats du Michigan et de l'Ohio. Le premier a prolongé le confinement, destiné à limiter la propagation du Covid-19, au 15 mai, tandis que le second veut relancer l'activité économique dès le 11 mai.

GM discute parallèlement avec le puissant syndicat automobile UAW, qui estimait, la semaine dernière, que reprendre la production industrielle début mai était "trop tôt et trop risqué".

Outre GM, Fiat Chrysler (FCA US) a annoncé mardi qu'il espérait produire à nouveau des voitures aux Etats-Unis à compter du 18 mai.

Ford n'a pas encore fixé de date de réouverture de ses usines nord-américaines, tandis que des experts s'inquiètent de faibles stocks de certains modèles auprès des concessionnaires.

En attendant, GM a multiplié les initiatives pour renforcer sa situation financière et réduire les coûts afin de contenir quelque peu les conséquences de la crise sanitaire.

Le constructeur a suspendu les dividendes, les programmes de rachats d'actions, réduit les salaires de cadres dirigeants ainsi que les budgets marketing et fermé sa plateforme d'autopartage Maven.

Il a par ailleurs demandé à utiliser immédiatement les lignes de crédit ouvertes par les banques.

lo/vog/pcm

© 2020AFP