webleads-tracker


Gestion des fluides: Akwel résiste au ralentissement auto

Equipementiers

Le chiffre d'affaires de l'équipementier Akwel a augmenté de 4,6% au premier trimestre, à 293 millions d'euros, malgré une baisse du marché automobile mondial, selon un communiqué de l'entreprise qui a confirmé ses objectifs jeudi.

"Le démarrage de l'année, conforme aux prévisions, conforte l'anticipation d'une nouvelle progression de l'activité d'Akwel en 2019, avec un retour à un +free cash flow+ positif, et reste en ligne avec l'objectif de réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 1,2 milliard d'euros à l'horizon 2020", a commenté le groupe.

Le spécialiste de la gestion des fluides et des mécanismes pour l'industrie automobile et les poids lourds a vu son activité baisser de 8% en France au premier trimestre, mais elle a progressé dans le même temps de 9,5% en Europe (hors France) et Afrique, de 12,9% en Amérique du Nord et de 21% en Asie et Moyen-Orient.

Le groupe a constaté un recul de l'impact négatif des taux de change (essentiellement lié à la baisse de la livre turque), à 5,6 millions d'euros de janvier à mars contre 16,1 millions d'euros sur la même période de 2018.

A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires aurait progressé de 6,6% au premier trimestre.

"La progression de l'activité d'Akwel ce trimestre s'inscrit dans un environnement automobile toujours difficile, avec une baisse de la production mondiale de l'ordre de 7%, notamment en Chine, premier marché mondial, encore en net repli", a constaté l'entreprise dans son communiqué.

L'équipementier français, qui emploie près de 12.000 personnes dans vingt pays, avait publié début avril un bénéfice net en chute de 28% pour l'année 2018, à 61,1 millions d'euros, tout en faisant état d'un niveau de ventes record (+3,7% à 1,06 milliard d'euros).

aro/soe/LyS

© 2019AFP