webleads-tracker


Galp et Northvolt vont construire une usine de raffinage de lithium au Portugal

Equipementiers

Le groupe pétrolier portugais Galp Energia et le constructeur de batteries électriques suédois Northvolt ont scellé mardi à Lisbonne un partenariat à parts égales visant à construire au Portugal une des premières usines de raffinage de lithium d'Europe.

Pour un investissement estimé à quelque 700 millions d'euros, cette infrastructure devra produire à partir de 2026 jusqu'à 35.000 tonnes d'hydroxyde de lithium par an, soit la quantité requise pour produire les batteries d'environ 700.000 véhicules électriques.

Le lithium, un élément essentiel de la fabrication de batteries électriques pour voitures, doit être raffiné pour être utilisé ensuite dans un processus industriel.

"Nous pensons que le Portugal a les capacités et les atouts pour en faire vraiment une activité économique importante à l'avenir", a déclaré le patron de Galp Andy Brown, en rappelant que le pays ibérique possède les premières réserves de lithium d'Europe, se situant au 8e rang mondial.

Toutefois, le projet d'exploitation minière de lithium le plus avancé au Portugal attend toujours le feu-vert de l'agence environnementale et se heurte à l'opposition des populations locales et des mouvements écologistes.

Après plusieurs reports, le projet du gouvernement de lancer un appel d'offres international pour attribuer les droits de prospection à d'autres gisements potentiels ne sera pas lancé avant les élections législatives anticipées prévues le 30 janvier, a confirmé mardi le ministre de l'Environnement, Joao Pedro Matos Fernandes.

Si le lithium portugais devrait à terme fournir une part importante du minerai nécessaire à la future raffinerie de Galp et Northvolt, celle-ci cherchera à diversifier ses sources d'approvisionnement, depuis le Canada ou le Brésil notamment.

La joint-venture dénommée "Aurora" ambitionne de bâtir la toute première usine de raffinage de lithium, mais d'autres annonces similaires ont déjà été faites en Europe. Le groupe canadien Rock Tech Lithium prévoit notamment d'investir 470 millions d'euros pour en construire une en Allemagne dès 2024.

Ancienne entreprise publique du secteur pétrolier au Portugal, Galp Energia a élargi ses activités au secteur électrique et mise également sur l'hydrogène décarboné.

Northvolt, qui compte parmi ses actionnaires les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et BMW, est également associé aux projets d'électrification de Volvo.

tsc/lf/abx

© 2021AFP