webleads-tracker


Fiat pourrait vendre Magneti Marelli au 2ème trimestre

Constructeurs, Equipementiers

Le constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a indiqué qu'il étudierait, "dans le détail", une éventuelle cession de l'équipementier Magneti Marelli au deuxième trimestre, tout en précisant que cette cession n'était pas certaine.

FCA mènera cette évaluation "parallèlement à l'examen par le conseil d'administration du plan industriel du groupe 2018-2022", a indiqué le constructeur dans un communiqué publié mercredi soir.

Le conseil examinera les différentes options avec l'objectif de "maximiser la valeur pour les actionnaires de FCA".

Le groupe précise qu'"il n'existe pas de garantie que l'étude d'une potentielle séparation de Magneti Marelli aura comme résultat d'entreprendre l'opération, ni qu'une telle opération, une fois commencée, aille à son terme".

Alors que les spéculations à ce sujet se sont multipliées, FCA précise qu'il ne fera pas d'autre commentaire avant qu'une décision finale ne soit prise. Une telle transaction pourrait s'élever jusqu'à 5 milliards d'euros, selon des analystes financiers.

Une telle opération pourrait aider FCA à réduire sa dette industrielle nette, qui s'élevait à 2,39 milliards fin 2017. Le groupe vise une trésorerie positive d'environ 4 milliards fin 2018.

Magneti Marelli, fondé en 1919, compte 43.000 employés. Présent dans 21 pays, avec 86 usines et 14 centres de recherche, il a enregistré en 2016 un chiffre d'affaires de 7,6 milliards d'euros.

L'équipementier est présent à la fois dans les systèmes d'éclairage, de télématique, de systèmes de divertissement embarqués, les systèmes de suspension, les pots d'échappements, les pièces moteur ou encore de freinage.

cco/spi

© 2018AFP