webleads-tracker


Fiat Chrysler USA: 863.000 rappels après des tests d'émissions

Constructeurs

Le constructeur Fiat Chrysler (FCA) a accepté de procéder au rappel de 863.000 véhicules aux Etats-Unis après des tests sur leurs émissions, a annoncé mercredi l'agence américaine chargée de la protection de l'environnement (EPA).

Cette décision "est le résultat d'examens sur les émissions menés par l'EPA et de tests conduits par FCA conformément à la réglementation", a indiqué l'agence dans un communiqué.

Contacté par l'AFP, le constructeur automobile italo-américain a souligné que ce rappel "n'avait pas d'implication sur la sécurité" et "n'était lié à aucune amende".

Après de longs mois de discussions houleuses, Fiat Chrysler avait accepté en janvier de verser jusqu'à 515 millions de dollars à différentes autorités américaines qui l'accusaient d'avoir équipé plus de 100.000 véhicules d'un logiciel destiné à fausser leurs émissions polluantes.

Pour solder les poursuites, le groupe s'était aussi engagé à procéder au rappel de ces voitures pour les remettre aux normes.

Mais le rappel diffusé mercredi "reflète une nouvelle politique (de la part de l'EPA) consistant à annoncer tous les rappels de routine effectués en lien avec les émissions", a assuré le groupe.

"Le problème a été découvert par FCA durant des tests de routine sur les émissions et rapportés à l'agence", a encore affirmé l'entreprise.

Le rappel concerne des Dodge Journey, Dodge Avenger, Dodge Caliber, Jeep Compass/Patriot et Chrysler 200, des années modèle 2011 à 2016, qui seront rappelés en plusieurs phases cette année, en commençant par les véhicules les plus anciens.

Fiat Chrysler remplacera, gratuitement, des éléments du pot catalytique, un dispositif réduisant la nocivité des gaz d'échappement.

A la Bourse de New York, le titre du groupe s'est soudainement replié après l'annonce de l'EPA et reculait vers 16H00 GMT de 1% à 14,34 dollars.

jum/mra

© 2019AFP