webleads-tracker


Fiat Chrysler : CA à -20% en 2020 pour un bénéfice de 24 millions

Constructeurs

Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a réussi à se maintenir dans le vert en 2020, avec un bénéfice net de 24 millions d'euros, signe que le groupe a résisté à la crise du secteur automobile provoquée par la pandémie de coronavirus.

Voir communiqué de presse et présentation Stellantis ci-dessous

Ce bénéfice est néanmoins nettement inférieur à celui enregistré en 2019 qui était de 2,7 milliards d'euros. Et il est loin d'atteindre les deux milliards d'euros de bénéfice affichés par son partenaire français PSA, avec lequel FCA a fusionné à la mi-janvier.

Au quatrième trimestre, dans un marché automobile en légère amélioration, le bénéfice de FCA a atteint 1,56 milliard d'euros, en recul de 1%, selon les résultats du constructeur publiés mercredi en même temps que ceux de PSA.

Le chiffre d'affaires annuel du constructeur, qui compte les marques Fiat, Chrysler, Jeep, Maserati, Alfa Romeo, Dodge et Ram, a lui accusé le coup, chutant de 20% à 86,67 milliards d'euros. Sur le seul dernier trimestre, il a baissé de 4% à 28,58 milliards d'euros.

Le constructeur a écoulé 3,43 millions de véhicules sur l'année, un chiffre en recul de 22%, "dû à des perturbations de la production et de la demande" engendrées par la pandémie de coronavirus.

Sur le quatrième trimestre, les livraisons ont atteint 1,16 million d'unités, un chiffre comparable à celui de la même période de 2019.

Fiat-Chrysler a fait état de "résultats record" aux Etats-Unis, avec notamment un bénéfice opérationnel (Ebit) ajusté de 2,2 milliards d'euros au quatrième trimestre, en hausse de 8%.

Pour l'ensemble du groupe, l'Ebit ajusté a grimpé de 11% à 2,3 milliards d'euros au quatrième trimestre. La marge opérationnelle s'est élevée à 4,3% sur l'année 2020.

Longtemps en difficulté, la marque de luxe Maserati a remis le turbo au quatrième trimestre, avec 12 millions d'euros de bénéfice opérationnel et 5.200 véhicules écoulés.

Dans la région Europe-Moyen-Orient-Afrique (EMEA), le constructeur a vendu 999.000 véhicules sur l'année, soit 273.000 de moins qu'en 2019.

Au quatrième trimestre, l'Ebit ajusté a bondi de 43% à 66 millions d'euros dans la région EMEA, en raison notamment du lancement de véhicules électriques et de réductions de coûts.

L'union entre FCA et PSA a donné naissance à Stellantis, qui se classe désormais comme sixième groupe automobile mondial en termes de véhicules vendus alors qu'il avait visé la quatrième place.

PSA et Fiat-Chrysler ont estimé que les synergies permettraient d'économiser à terme jusqu'à 5 milliards d'euros par an, dans les coûts de fabrication comme dans la recherche.

bh/abx

© 2021AFP