webleads-tracker


Faurecia: bénéfice net +16,9% à 700,8 millions d'euros en 2018

Equipementiers

L'équipementier automobile français Faurecia prévoit de conserver une "rentabilité élevée" cette année, après avoir publié lundi un bénéfice net en hausse de 16,9% à 700,8 millions d'euros pour 2018, malgré un marché automobile devenu plus difficile.

"En 2018, nous avons une nouvelle fois atteint tous nos objectifs financiers pour l'année, malgré une conjoncture dégradée au deuxième semestre", s'est réjoui le directeur général Patrick Koller, cité dans un communiqué.

Pour 2019, Faurecia table sur une marge opérationnelle supérieure ou égale à 7%, après avoir réalisé 7,3% l'an dernier.

Malgré une production automobile mondiale qu'il prévoit en baisse de 1% cette année, le groupe contrôlé par le constructeur PSA vise une nouvelle progression de ses ventes à taux de change constants (supérieure "de 150 à 350 points de base" à celle du marché).

"Face à un environnement très incertain (...) nous nous engageons à continuer à démontrer la résilience de Faurecia. Nous +surperformerons+ le marché tout en maintenant une rentabilité et une génération de trésorerie élevées", a indiqué M. Koller.

Faurecia souligne qu'il a engrangé 63 milliards d'euros de commandes sur trois ans, entre 2016 et 2018, soit "un plus haut historique".

Sur l'année écoulée, le bénéfice opérationnel a augmenté de 10% à 1,27 milliard d'euros.

Le chiffre d'affaires a progressé de 3,3% à 17,52 milliards d'euros. Mais à taux de change constants, la hausse atteint 7%.

La baisse de plusieurs devises "a eu un impact négatif net de 631 millions d'euros, dont les deux tiers sont attribuables au dollar américain, au peso argentin et au réal brésilien", a précisé l'équipementier.

Les trois activités de Faurecia ont contribué à la croissance: les sièges automobiles (+4,3%) qui représentent plus de 40% des ventes, les systèmes d'intérieur (+1,9%) et la mobilité propre (+3,4%). Toutes les activités ont également augmenté leur rentabilité par rapport à 2017.

Toutes les régions étaient également en croissance à taux de change constant. Cependant, la rentabilité de l'Asie, qui tire celle du groupe, a diminué, avec une marge opérationnelle à 11,3% (-0,3 point) en 2018. Le marché automobile chinois a subi plusieurs mois de baisse en fin d'année.

En Europe, la marge opérationnelle a progressé à 6,4% (+0,2 point), tout comme en Amérique du Nord, à 6,5% (+0,9 point).

aro/soe/mcj

© 2019AFP