webleads-tracker


Espagne: timide hausse des ventes de VN en avril, +3,2%

Constructeurs

La hausse des ventes de voitures neuves a nettement faibli en Espagne en avril avec +3,2%, souffrant de l'interruption provisoire d'une prime d'aide à la casse et d'un effet saisonnier exceptionnel, a annoncé lundi la fédération professionnelle Anfac.

L'interruption du plan de prime à la casse dit PIVE, mis en place par le gouvernement à l'automne 2012 et depuis régulièrement renouvelé, ainsi que le fait que les vacances de Pâques soient tombées en tout début de mois expliquent cette évolution, selon l'Anfac.

La fédération salue toutefois dans un communiqué "20 mois de croissance continue" des ventes de voitures en Espagne.

Au total, 82.715 unités ont été immatriculées en avril, selon l'Anfac.

Après avoir durement souffert pendant la crise, le marché automobile espagnol a fortement progressé en 2014 (+18,4%) avec près de 855.300 automobiles écoulées, ce qui lui a permis de renouer avec ses niveaux de 2010.

"Un scénario économique plus positif, comme l'évoquent les nouvelles prévisions économiques du gouvernement", qui table sur une croissance annuelle proche de 3% d'ici 2018, ainsi "que la poursuite des plans PIVE en 2015 propulserait le marché espagnol au-dessus de la barrière psychologique du million d'unités", écrit l'Anfac.

La septième enveloppe déboursée par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy pour le Plan Pive a été épuisée début avril. Les fabricants comptent sur le déblocage sous peu d'une huitième enveloppe.

Le fait que la Semaine Sainte soit tombée tôt cette année, entre fin mars et début avril, a d'autre part poussé les agences de location de voitures à anticiper leurs achats en mars, explique l'Anfac.

La faible hausse des ventes détectée en avril démontre "que les plans d'aide à l'achat (...) doivent être renouvelés de façon suivie, surtout qu'il ne s'agit pas d'une dépense mais d'un investissement qui permet de récupérer le double de ce qui a été investi à travers l'impôt", affirme le président de l'association de concessionnaires Ganvam, Juan Antonio Sanchez Torres, cité dans le communiqué.

Le secteur automobile est essentiel pour l'Espagne, où de nombreux constructeurs étrangers possèdent des usines.

© 2015AFP