webleads-tracker


Entente freinage et bougies: 4 équipementiers à l'amende

Equipementiers

Mercredi 21 février, la Commission européenne a sanctionné 4 équipementiers automobiles spécialisés dans les bougies d'allumage et le freinage par de lourdes amendes pour entente illégale et participation à un cartel.

L'exécutif européen a infligé mercredi des amendes à deux fournisseurs de bougies d'allumage pour un montant total de 76 millions d'euros, également pour s'être entendu entre 2000 et 2011 pour éviter de se livrer toute concurrence.

Le plus lourdement sanctionné est l'allemand Bosch (près de 46 millions d'euros), suivi du japonais NGK (30 millions d'euros). Le nippon Denso a échappé à une amende de près d'un million d'euros car il a révélé l'existence de ce cartel.

Enfin, la Commission européenne a puni deux fournisseurs de systèmes de freinage avec des amendes de 75 millions d'euros au total, impliqués dans deux autres cas de cartel.

Dans le premier cas, le plus durement sanctionné est l'allemand Continental (44 millions d'euros), suivi de son compatriote Bosch (12 millions d'euros). L'américain TRW (entretemps devenu l'allemand ZF TRW) a bénéficié de clémence pour avoir dénoncé cette entente.

Dans le second cas, Bosch a écopé d'une amende de près de 19 millions d'euros, tandis que Continental y a échappé.

© 2018AFP