webleads-tracker


DRiV: recherches sur la prévention du mal des transports dans les véhicules autonomes

Equipementiers

Les toutes dernières innovations en matière de systèmes de suspensions actives contribuent non seulement à une conduite plus agréable, mais aussi à résoudre le problème croissant du mal des transports dans les véhicules autonomes. DRiV, et l'un des leaders mondiaux de la fourniture de pièces de rechange et de systèmes de suspension et de freinage, va présenter les résultats de ses recherches sur une technologie inédite, conçue pour améliorer de manière radicale la dynamique des véhicules...

Cette présentation aura lieu lors de la Conférence internationale relative aux systèmes de suspension avancés, aux États-Unis, les 30 juillet et 1er août 2019, à Southfield, Michigan.

Miguel Dhaens, directeur technique chez DRiV, fera le point sur les progrès de l'entreprise dans le développement d'une technologie de vectorisation des forces appliquées aux pneumatiques pour les systèmes de suspensions actives incorporés dans les véhicules électriques et autonomes. La vectorisation des forces appliquées aux pneumatiques s'appuie sur les avantages d'une stratégie de contrôle de la suspension, la vectorisation des couples, qui utilise le freinage ou le contrôle différentiel pour améliorer la dynamique de conduite. La nouvelle approche développée par DRiV devrait permettre des niveaux quasiment infinis de répartition des moments de roulis de l'avant à l'arrière pour assurer le contrôle direct du moment de lacet du véhicule en virage. En d'autres termes, ce système permet de maximiser de manière active l'adhérence des pneumatiques et élimine tout phénomène de survirage et de sous-virage, quelles que soient les conditions de conduite, de manière plus intuitive que les systèmes de stabilité actuels. Outre l'amélioration des performances de la conduite et de la stabilité, la vectorisation des forces verticales s'exerçant sur les pneumatiques peut apporter davantage de confort et de plaisir de conduite.

« La vectorisation des forces s'exerçant sur les pneumatiques facilite l'intégration du logiciel de contrôle des suspensions, partie intégrante d'une architecture étendue de maîtrise du mouvement », a précisé Miguel Dhaens. « Le défi auquel sont confrontés les fournisseurs de systèmes de maîtrise du mouvement, et donc les fabricants de suspensions, est d'assurer un contrôle précis et un confort accru dans les trois dimensions (verticale, latérale, longitudinale). Les avantages sont nombreux, et notamment la possibilité de lutter contre le mal des transports,  critère particulièrement important concernant la conduite autonome ».

 Miguel Dhaens présentera les résultats des recherches de DRiV au cours de son intervention le 30 juillet. Il participera également à une table ronde intitulée « Control of Active and Semi-Active Suspension Systems » (Contrôle des systèmes de suspension active et semi active). La conférence aura lieu à l’hôtel Westin Southfield Detroit. Pour en savoir plus, cliquez ici : https://www.automotive-iq.com/events-suspension-congress-usa

 Pour DRiV, le développement des technologies de vectorisation des forces s'exerçant sur les pneumatiques s'inscrit dans la progression de la gamme de Suspension intelligente Monroe®,qui regroupe les solutions de suspensions sélectives (Dual Mode) et les solutions semi-actives avec valve externe (CVSAe) et deux valves indépendantes (CVSA2). La gamme inclut aussi les solutions Kinetic® pour le contrôle du tangage et du roulis.  Pour en savoir plus, visitez le site www.monroeintelligentsuspension.com.