webleads-tracker


Des motards en colère par milliers (+vidéo)

Services

Près de 15.000 motards ont défilé samedi dans plusieurs villes du pays pour réclamer la légalisation de la circulation interfiles.

Près de 15 000 motards ont défilé samedi 20 février dans plusieurs villes du pays pour réclamer la légalisation de la circulation interfile. La circulation des deux-roues motorisés entre deux files de voitures, qui était expérimentée depuis 2016 dans 11 départements, dont l'Île-de-France, est interdite depuis le 1er février.

Les manifestants étaient au total 14 700, dont 6 000 à Paris, à manifester, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur. À Lyon, ils étaient 1 300, selon la préfecture. La Fédération française des motards en colère (FFMC) avait appelé à ces rassemblements en faveur de la légalisation de la pratique de l'interfile, qui consiste pour les motards à circuler entre les files de voitures.

 

Une expérimentation « décevante »

La fédération s'inquiète que cette pratique soit pointée du doigt par la délégation à la sécurité routière, qui a annoncé son interdiction jusqu'au renouvellement d'une période test. L'expérimentation, qui avait eu lieu sur certaines routes en Île-de-France, dans les Bouches-du-Rhône, en Gironde et dans le Rhône, s'est achevée le 31 janvier.

L'objectif était de tenter d'encadrer cette pratique très répandue chez les motards. Mais, pour la délégation à la sécurité routière, le bilan de l'accidentalité est « décevant ». D'après elle, les conclusions de ce rapport « ne permettent pas de pouvoir intégrer aujourd'hui la circulation interfile dans le Code de la route ».

© 2021AFP