webleads-tracker


Deconfinement: ouvertures, ou non, et quand ? (CNPA)

Services

Le Premier Ministre a été auditionné mardi 17 novembre au soir à l'Assemblée Nationale. Jean Castex s’est notamment exprimé sur la réouverture des commerces " non essentiels " et l’organisation du déconfinement indiquant que : " Si les indicateurs épidémiologiques suivent la tendance, alors autour du 1er décembre (...) on pourra envisager de rouvrir les commerces qui ne sont pas de première nécessité ". Il n’a cependant pas précisé la date de réouverture...

  • « Des secteurs rouvriront en premier (sport en plein air) et d’autres peut-être un peu plus tard » - sans apporter plus de précision à ce sujet ;
  • L’objectif est d’abord de « sauver les morts puis et puis de maintenir l’économie », soulignant que « l’économie française tient beaucoup mieux le choc qu’au premier confinement » ;
  • Le prochain déconfinement devrait être « progressif » et des « dispositions de freinage seront instaurées pour continuer la lutte contre l'épidémie ». Il a souligné que « ces dispositions perdureront ».

Pendant les 3h d’audition, le Premier ministre est resté assez laconique et a tenu un discours très général en s'en tenant principalement à la situation sanitaire et à la stratégie des tests.

Par conséquent, aujourd'hui en milieu de journée, aucun élément factuel provenant des Ministères concernés ou de Matignon ne permet, malheureusement, de valider l'information d'une ouverture générale des commerces au 27 novembre, voire d'ici au 1er décembre. Un absolu principe de précaution semble encore dominer les débats gouvernementaux. Ce sera par conséquent, à nouveau, le Président de la République qui fixera l'agenda à l'occasion d'une intervention prévue le 25 novembre.

Nous continuons donc à plaider en faveur d'une ouverture complète de toutes les activités et métiers concernés le plus tôt possible - le 27 novembre - , dans des conditions totalement sécurisées.

Le CNPA est, à nouveau, co-signataire d'un courrier du MEDEF et de la CPME adressé aujourd'hui au Premier Ministre en ce sens. Vous le retrouverez en pj.

Il est important de se tenir prêts en termes d'organisation, notamment sanitaire, et dans l'attente - là encore - des précisions que nous attendons du Ministère du Travail dans ce domaine.

Rappelons au passage que l'étude réalisée par l'université de Stanford et publiée dans la revue Nature, portant sur près de 100 millions d'Américains, souligne que les points de vente sont en bas de classement - c'est-à-dire qu'il s'agit de commerces dont les caractéristiques présentent le moins de facteurs de risques.

Les chiffres du marché restent tout à fait alarmants, il est donc essentiel que des décisions soient prises rapidement et en évitant un "entre-deux" au niveau des orientations.